Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Articles Divers
REPONSES A TOUTOU 20/12/2012 [Lu 506 fois]
Réponses à Toutou

Un impôt sur les chiens en 1855, pour en théorie, diminuer le nombre de chiens errants. Les maîtres ayant alors l’habitude de laisser errer leurs chiens dans la journée.

Les races de chiens de berger françaises disparues : Berger d’Artois, des Cévennes, du Languedoc, des Garrigues, du Larzac
Les races de chiens de chasse disparues : Basset ardennais, bleu du midi, Lecoulteux, normand. Le Briquet de Franche-Comté et Chambray. Le chien courant de Virelade, le chien de la Loue.


Le terme de « chien », une injure ?

On sait que les musulmans considèrent le chien comme impur et lors des croisades, on disait « chiens de chrétiens » pour parler des soldats venus sauver Jérusalem.
Voltaire écrira dans son dictionnaire philosophique : « Les plus zélés partisans du chien doivent confesser que cet animal a de l’audace dans les yeux ; que plusieurs sont hargneux ; qu’ils mordent quelquefois des inconnus en les prenant pour des ennemis de leurs maîtres (…) ce sont là probablement les raisons qui ont rendu l’épithète de chien une injure ».

Qui est le Gammel Dansk Honse Hund ?
Un chien du Danemark. Ce « braque » a été créé à partir des chiens de hasse qu’avaient les gitans espagnols et de quelques chiens locaux par Chresten Bak en 1600, époque où la chasse était interdite par décret royal. La race a été reconnue en 1962 par le Kennel Club Danois et la FCI.

Le petit lévrier italien, chien de sport ?
Le Sportsmen’s Cabinet qui parait en 1803 en Angleterre annonce la couleur : « Il est destiné aux agréments de la table à thé, au tapis devant le foyer, aux douceurs luxueuses du sofa, au tiède giron de sa maîtresse ». Il a été appelé levron, levrette ou Windspiel (Jeu du vent, en allemand). Le PLI, en réalité est capable de courir sans problème sur cynodrome.

De quand date la race du Beagle ?
C’est une très ancienne race puisque un barde écossais, Oissan, en parle dans un de ses poèmes au IIIème siècle de notre ère : « Petits chiens très renommés pour la chasse à courre et que les bretons appellent « Beagles ». C’est la race de chiens courants la plus répandue dans le monde, en fait il s’adapte à toutes sortes de chasse en meute. C’est aussi le héros d’une célèbre bande dessinée, sous le nom de « snoopy ». Le navire sur lequel Darwin fit son tour du monde se nommait « le Beagle ».


Le Cirneco de l’Etna, chien primitif ?
Sans doute un des plus anciens type de lévriers, représenté sur les gravures rupestres du Tassili il y a 9000 ans. On le reconnait à ses oreilles dressées et à sa queue enroulée. On peut le retrouver sur le bas-relief des tombes égyptiennes datées de 6000 ans sous le nom de Tesem, avant que les lévriers asiatiques parviennent dans ces régions. On pense que c’est les phéniciens qui l’amenèrent au IVème siècle avant notre ère sur le pourtour de la méditerranée : Malte, Sardaigne, Afrique du Nord, Espagne, et bien sur Sicile d’où le Cirneco est originaire. En Sicile des temples comme Adrano l’avaient comme gardien au IIème siècle contre les voleurs. Un remarquable chasseur de lapins qui abondaient jusqu’au XVIème siècle, grâce à sa rapidité, sa vue remarquable et son flair.

Le Saint-Hubert
Il porte le nom du patron des chasseurs (un noble fervent chasseur qui voit une croix entre les bois d’un cerf  et qui entend une voix qui lui dit de renoncer aux vanités du monde, il se fera prêtre sans renoncer à entretenir une meute), élevé par les moines de l’abbaye de Saint-Hubert dans les Ardennes il est déjà cité par Gaston Phébus dans son traité de vénerie au XIVème siècle (chien Baud, quatroeillé). Chaque année six d’entre eux étaient offerts au roi de France comme chiens de grande vénerie et Guillaume le Conquérant au XIème siècle ramena des sujets en Angleterre pour les croiser avec le Mastiff. Ce qui engendra le Bloodhound (chien de sang) à la face très plissée qu’on retrouvera  aux Etats-Unis comme chien de piste. 
En France de grands chasseurs l’utilisèrent comme le comte Lecoulteux de Canteleu. A l’heure actuelle il est très peu employé comme chien de grande vénerie, on le trouve surtout en pistage sur le grand gibier blessé (chien de sang ou chien de rouge) ou sur l’homme.





 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.