Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Mauvais traitement envers un animal
UN ENGIN DE TORTURE MODERNE, LE COLLIER ELECTRIQUE 20/03/2007 [Lu 5440 fois]
Voici la position d'une SPA Canadienne en se qui concerne l'usage du collier électrique sur les chiens. Il est évident qu'appuyer sur un bouton est à la portée du premier abruti, mais réfléchir pour trouver une solution acceptable qui corrige le problème, c'est difficile!!



 
Les colliers électriques

 

Position de la SPA de l'Estrie

La SPA de l'Estrie s’oppose à l’utilisation des colliers électriques, qu’il s’agisse de colliers anti-aboiements, de

colliers anti-fugues jumelés à une clôture ou de colliers de contrôle. En effet, selon nos sources d’information,

les chocs électriques provoquent du stress et de la douleur chez l’animal. À court et à long terme, ces colliers

entraînent ainsi des effets pervers sur le bien-être et le comportement du chien. La SPA de l’Estrie préconise

plutôt les méthodes douces d’éducation, dont le renforcement positif. Elle reconnaît en outre la pertinence

de certains outils tels que le jet d’eau et le collier à la citronnelle puisqu’ils peuvent être efficaces dans certaines

circonstances et ne provoquent pas d’effets pervers.

 

 

Les prémisses sur lesquelles se fonde notre positionnement

 

Les systèmes de colliers électriques, à l’instar des autres punitions, entraînent plusieurs effets pervers

Les aboiements excessifs ou les fugues sont souvent la manifestation de l’ennui, de l’anxiété ou du sentiment

d’isolation qu’éprouve le chien. Le choc électrique canalise la frustration de l’animal qui fugue ou qui aboie

vers une autre forme de comportement, certainement tout aussi désagréable, puisqu’il n’atténue en rien la

cause du problème.

 

 

En ce sens, une étude publiée en 2004 dans le Animal Welfare Journal démontre que les chiens entraînés

à l’aide de punitions sont plus susceptibles de développer de mauvais comportements que ceux entraînés

avec des récompenses. En effet, les chercheurs se sont aperçus que les gardiens qui entraînaient leur chien

au moyen de punitions ont vu apparaître une variété de mauvais comportements chez leur animal : aboiements,

agressivité envers les humains et les autres chiens, anxiété de séparation, etc. La punition crée un état d’anxiété

chez le chien qui s’exprime plus tard par un mauvais comportement.

 

 

Il a aussi été démontré que les chiens qui ont reçu des chocs électriques ont appris que la présence de leur

maître -ou de la commande- annonçait la réception de chocs, et ce même en dehors d’un contexte d’entraînement.

Le bien-être de ces chiens, en présence de leur maître et peut-être en d’autres circonstances, est donc fortement ébranlé.

 

 

Plusieurs problèmes d’ordre technique sont associés aux systèmes de colliers électriques

D’abord, plusieurs systèmes de colliers électriques ne permettent pas d’ajuster l’intensité du choc électrique en

fonction de la taille ou de l’état de santé du chien. Un choc approprié pour un animal de taille moyenne n’aura

pas l’effet escompté sur un gros chien et peut en blesser un de petite taille. Ensuite, comme tout autre appareil,

le collier électrique est susceptible de se dérégler à l’insu du gardien du chien et d’infliger des chocs de façon excessive

ou incohérente à l’animal.

 

 

Les deux dernières considérations techniques s’appliquent plus précisément au cas des colliers anti-fugues jumelés

à une clôture. Il est en effet à noter que ces systèmes n’empêchent pas les personnes ou autres animaux de pénétrer

à l’intérieur du périmètre clôturé, rendant ainsi le chien qui s’y trouve prisonnier très vulnérable. De plus, un chien

qui parvient à fuguer malgré le port d’un collier électrique aura beaucoup de mal à rentrer chez lui puisqu’il recevra

des chocs au moment où il s’approchera du périmètre clôturé.

 

 

Conclusion

 

Pour toutes les raisons évoquées dans ce document, la SPA de l’Estrie invite donc les gardiens de chien à identifier

les causes du problème de comportement de leur animal et à choisir une méthode douce d’éducation, comme

le renforcement positif. Comme l’a démontré l’étude publiée en 2004 dans le Animal Welfare Journal,

la punition n’est généralement pas la méthode la plus efficace pour l’enseignement de comportements désirés,

que ces derniers soient liés à l’entraînement à la propreté, à la marche en laisse ou au respect de commandes.

Ce sont bien davantage les récompenses qui engendrent les bons comportements.
 


 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.