Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Races canines
SCHIPPERKE- Le petit diable noir! 16/11/2013 [Lu 1192 fois]


SCHIPPERKE- Le petit diable noir!


Au XVe siècle le moine Wenceslas parle d'un chien flamand anoure, considéré comme l'incarnation du diable.


"Je suis Belge, petit, fort fidèle, malin et courageux". "On le rencontre beaucoup sur les bateaux des canaux et des rivières de Flandres; il n'y salit pas le pont et n'y renverse pas les objets au moyen de sa queue, vu qu'il n'en a pas" Journal "Chasse et Pêche", 1882. Selon C. Huge, cynologue belge, l'origine est le Leuvenaar un chien du brabant au XVIIe siècle ou chien de Louvain: "Chien-loup, généralement noir,  de taille moyenne. Les plus grands d'entre eux étaient utilisés à la garde des troupeaux. Ils auraient donné naissance à des chiens de berger qui seraient parmi les plus nombreux ancêtres des Bergers Belges actuels. Les plus petits auraient été choisis pour faire des ratiers dans les écuries et des gardiens dans les habitations(…) Le Schipperke est le meilleur chien de maison".
Dans les dialectes flamands: "Scheperke" qui veut dire berger, "Schaper" dans les Flandres, "Scherper" dans la région d'Anvers, "Schieper" vers Louvain-Diest. On le nommait également "Spitzke" pour le museau pointu, ou "Moorke" le moricaud à cause de la couleur. Il faut prononcer "Skipeurkeu".
Ce petit lupoïde ressemble au Berger Belge Groenendael. S'il n'est pas un chien de défense par contre c'est un excellent gardien, très vigilant, qui ne prend pas beaucoup de place. Malgré sa taille un grand sportif assez polyvalent, on en a vu pour la conduite des troupeaux en plaine; voir leurs qualités lors de stages de pistage que je donnais en Belgique. Si vous voulez un chien peu encombrant, facile à entretenir, rustique, adaptable à toutes les circonstances, il fera l'affaire, s'il vient de chez un bon éleveur qui ne se base pas que sur des critères de beauté pour la sélection!


Au XVIIIe siècle à Saint-Géry, près de Bruxelles, la guilde des savetiers font des concours de colliers portés par les chiens, le meilleur était celui qui n'abimait pas le poil du schipperke. On dit aussi que sa queue coupée vient d'une querelle entre savetiers. A la fin du XIXe siècle ils ont très à la mode en Belgique. On trouve un type anversois, de Louvain, de Bruxelles. Le club de race Schipperkes Club est créé en 1888, il deviendra le Royal Schipperkes Club en 1933.  La reine Marie-Henriette de Belgique avait un Schipperke à robe brune. En France le club de race est créé en 1928.

 Guy Ditche éleveur

Le Schipperke


Article rédigé pour la revue "Sans Laisse"

J. ORTEGA
Le plus petit des chiens de berger
“ Je suis Belge, petit, fort, fidèle, malin et courageux ”.
Au XVe siècle un moine nommé Wenceslas va décrire dans ses “ chroniques ” un petit chien noir flamand sans queue, qui passe à l’époque pour l’incarnation du démon. Un petit “ diable noir ”.
 

C’est dans la région de Louvain qu’on le retrouve comme l’écrit le cynologue Huge “ le Leuvenaar était un chien – loup généralement noir, de taille moyenne. Les plus grands d’entre - eux étaient utilisés à la garde des troupeaux. Ils auraient donné naissance à des chiens de berger qui seraient parmi les plus nombreux ancêtres des Bergers Belges actuels (ressemblance avec le Groenendael). Les plus petits auraient été choisis pour faire des ratiers dans les écuries et des gardiens dans les habitations. Ce seraient les ancêtres de nos Schipperkes ”.
Son nom qui se prononce “ Shipeurkeu ” est déjà une énigme et viendrait d’une déformation de la langue flamande signifiant plutôt “ petit berger ” (de Scherper ou Schieper) plutôt que “ petit capitaine ” comme on l’a souvent nommé.
Au début la taille n’est pas réellement fixée et on le retrouve dans divers emplois : chien de baratte, chien ratier, chien de troupeau, chien de garde...
On dit qu’il était recherché à bord de la péniche comme ratier, pour les transports de grain, ainsi que pour sa petite taille lui permettant de garder l’embarcation en se déplaçant de manière aisée. Dans un article de l’époque on lira “ on le rencontre beaucoup sur les bateaux des canaux et des rivières de flandres ; il n’y salit pas le pont et n’y renverse pas les objets au moyen de la queue, vu qu’il n’en a pas (...) bon chien d’écurie, il est grand ami des chevaux et excellent cavalier. Son bonheur, c’est de pouvoir monter le cheval de halage ; c’est alors qu’il se pavane, qu’il aboie aux passants ; il voudrait leur faire croire que c’est lui seul qui fait marcher le bateau. ”
 

Au sujet de sa queue écourtée on raconte que les savetiers de St. Gery à Bruxelles s’amusaient à des concours de chiens ou plutôt de colliers de chiens, c’est à qui fabriquerait le plus bel ornement. La légende dit que l’un d’eux amputa la queue du chien de son confrère, par jalousie.
 

En 1888 le Club de race est fondé avec la devise suivante : “  je suis Belge, petit, fort, fidèle, malin et courageux ”. Le standard de race est élaboré, tache assez délicate puisqu’il fallait trouver un type parmi les différentes tailles, c’est le type d’Anvers qui l’emporta.
La race allait rapidement prendre de l’expansion et les anglais qui adorent “ tout ce qui est petit et mignon ” allaient tenter de créer leur propre type, après avoir fondé un Club de race en 1890. En France le Club du Schipperke est crée en 1928, et aux Etats – Unis l’année suivante. C’est d’ailleurs dans ce pays où on enregistre le plus de naissances.
.
C’est un petit chien rustique, élégant, intelligent, bon gardien et très sportif malgré sa taille. Il est toujours en éveil et s’il n’est pas dangereux, il avertira du moindre bruit suspect. On peut même dire que sa voix est caractéristique et que si on peut lui reprocher quelque chose, c’est de s’en servir aussi souvent.
Il est capable de chasser les rongeurs dans votre jardin ou dans la cave avec une vivacité digne des meilleurs terriers. Il excelle en Agility et en Obéissance car il a une grande faculté d’écoute et surtout, il est très attaché à ses maîtres, les observant et attendant le moindre signal en bon petit berger.
Il est très gracieux avec ses oreilles petites et bien droites, son museau de renard, son poil noir de zain bien fourni, surtout à la crinière et au jabot. Sa taille modeste n’empêche pas le dynamisme et il convient bien au maître qui aime le tempérament des chiens de berger mais qui les trouve, d’une manière générale, trop encombrants. D’autre part, si on aime les sports de plein air par tous les temps, il sera rustique à souhait pour résister aux intempéries grâce à son opulente fourrure.
Sa couleur est noir zain, son œil est brun foncé, ses oreilles droites et triangulaires, son dos paraît plus haut devant à cause de sa crinière, son poids est de 3 à 5 Kg et de 5 à 8 Kg, il est agile et remuant, très près de son maître. Ce petit diable est un Schipperke.




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.