Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : La méthode naturelle
METHODE POSITIVE EDUCATION CANINE ? 27/01/2014 [Lu 845 fois]


METHODE POSITIVE EDUCATION CANINE? 
 Joseph Ortéga


La principale arme de l’éthologie n’est pas la connaissance livresque mais l’empathie afin de pénétrer le monde perceptif de l’autre espèce, ce qui amène à une meilleure compréhension. Il n’y a que 2 méthodes : la méthode classique et la Méthode Naturelle, la dénomination de « Positive » est maintenant attribuée à différentes copies, plus ou moins correctes,  de celle-ci,  dans plusieurs pays…


 Je n’ai pas attendu les auteurs anglo-saxons pour connaître les chiens et inventer la méthode dite positive, voici  un extrait de mon premier livre écrit en 1977 « Dressage du Chien de Défense »  (avant l’invention de la Méthode Naturelle), où déjà il y avait les prémisses : « Chaque fois qu’on brutalise un chien, on lui enlève du caractère et on en fait un instable, un anxieux qui hésite à obéir par crainte de commettre une erreur lui  attirant les foudres de son dieu », ou dans mon ouvrage traitant de l’obéissance par la Méthode Naturelle : « Il est évident qu’on peut tout lui demander, encore faut-il savoir le faire en le respectant et en lui faisant aimer ce que l’on désire de lui, il doit participer en étant avec son maître et non à côté de lui."


Le véritable conducteur doit être charismatique car la puissance du mental dominera toujours celle du physique avec laisse et collier. Ses outils, c’est la motivation, le renforcement positif, la coopération ; au lieu de décider, de contraindre, d’imposer… ».


LEADER, le Maître du chien!

Relation interspécifique entre Homo sapiens (homme) et Canis lupus familiaris (chien). Est-ce que la hiérarchie existe?




Certains déclarent pour se faire remarquer, démontrant ainsi une méconnaissance importante d'expérience de terrain, que la hiérarchie n'existe pas chez les chiens.


Déjà il faut savoir ce que l'on entend par hiérarchie. C'est quoi Le concept de hiérarchie en éthologie. Il s'agit des règles nécessaires au sein d’un groupe d’une même espèce sociale. Chez l'ancêtre le loup, il peut s'agir du mâle et de la femelle du couple reproducteur qui est dominant. En éducation canine, cette manière de concevoir la dominance avec compassion en tant que "dirigeant qui respecte son chien", je l'ai mis en évidence dès l'invention de ma Méthode naturelle en 1978, depuis beaucoup l'ont utilisée avec mes propos en ne comprenant pas grand-chose, on peut même dire que c'est une mode en ce moment…


 


Initiateur en France de l’éthologie à une époque où les études sur le comportement canin n’existaient pas; en fondant par exemple, la "Société d’Ethologie Animale" et "Animonde", des associations sans but lucratif pour étudier le comportement animal  à un niveau international. Tout cela a contribué à distiller de manière directe ou indirecte les grands principes de la Méthode Naturelle, ce qui a permis à chacun de prendre ce qui l’intéressait aussi bien en France qu’à l’étranger, en oubliant la plupart du temps de citer leur source, ce qui a donné différentes appellations selon le pays : méthode positive, méthode symbiotique, par renforcement positif, etc.


Le plus drôle, c’est que des conducteurs ont lus mes nombreux articles ou sont venus apprendre cette méthode dans mes stages en France et à l'étranger, puis se sont mis (sans me citer comme s'ils avaient inventé eux même) à disserter, à écrire des articles ou des pseudo livres, et à donner des cours en utilisant les trucs appris avec moi (ou par moi) sur la manière de préparer un chien en compétition d’obéissance (renforcement à partir des instincts naturels: nourriture ou par instinct de proie comme le jouet. Egalement imitation d'un chien considéré comme leader), ensuite matériel qui fait exécuter sans contrainte (couloir, filet, objets fixés au sol pour le flair, etc.).


En nommant cette méthode: « nordique », »norvégienne », »suédoise », « anglaise »,pourquoi pas « martienne » !


 


La meute de loups est composé du couple reproducteur au sommet de la hiérarchie et de leurs descendants nés durant les 2 à 3 années précédentes, ceux-ci suivent les règles émises par la dominance, ensuite ils partiront pour créer une meute ou s'intégrer à une autre meute. Ce qui signifie que les meneurs (leader de l'anglais "to lead": mener!) sont suivis et obéis naturellement, la contrainte ou la punition n'est pas nécessaire. Un dominant en coercition avec le groupe sera plus facilement admis qu' une brute qui menace, punit, exige des comportements de soumissions…


 


 Un leader possède obligatoirement des qualités hors norme, d'abord d'un point de vue psychique ensuite au niveau des capacités physiques: il doit être intelligent, courageux, fiable, sociable, sur de lui, donc admiratif déclenchant le respect et le goût de l'imitation.


Il doit être immédiatement identifié et servir de dirigeant dans diverses situations liées à la survie ou aux rapports dans le groupe: émission d'odeurs (surtout celles de l'espèce: Phéromones") comportement, vocalisations, contacts…


Il est là pour instruire, encourager, diriger, protéger pour la meilleure vie possible du groupe; cela sans brutalité ou menace.


Le véritable maître-conducteur, doit être charismatique car la puissance du mental dominera toujours celle du physique avec laisse et collier de la méthode classique. Ses outils à lui en Méthode Naturelle c’est la motivation, le renforcement positif, la coopération au lieu de décider, de contraindre, d’imposer.


 


Si les dirigeants sont sûr d'eux ils n'ont pas besoin de coercition pour se faire obéir, on leur fait confiance grâce aux interactions sociales pour survivre comme la recherche de nourriture, de point d'eau, d'abri protecteur; également pour la défense contre les prédateurs. Un apprentissage pour que les dominés puissent plus tard avoir toutes les capacités, pour cela ils doivent être des suiveurs et respecter les comportements de soumission sans jamais d'anxiété.


 


Pour le chien c'est le maître qui est le leader, celui qu'on respecte et en qui on a confiance, à condition que celui-ci possède les qualités nécessaires pour éduquer. C'est assez aisé à obtenir puisque tout commence par les ressources de survie: nourriture, boisson, confort du lieu de couchage qu'il soit intérieur ou extérieur, stimulations naturelles lors de sorties. Avec de telles relations positives on trouvera peu de problèmes de comportement. Les pires problèmes seront là en cas d'extrême comme la brutalité d'un dominant, ou le contraire, la soumission totale lorsqu'on ne donne pas de règles et qu'on attribue au chien le rôle de meneur!


 


 Il est évident que les deux principales erreurs sont: l'anthropomorphisme qui considère le chien comme un humain lui laissant la place de meneur, ou la brutalité pour mettre en place les règles de base pour diriger. Le maître doit être apte à fixer des limites à son chien pour les mauvais comportements comme le chien qui saute, il ne doit pas le frapper mais l'ignorer ou dévier l'attention (le chien fait la fête à son maître lorsqu'il est heureux de le voir revenir du travail, le punir c'est comme si on balançait une gifle à un enfant de 5 ans qui vient faire la bise à son papa. A partir de ce jour, chien ou enfant va devoir se méfier!). Bien entendu, les bons comportements vont être déclenchés et récompensés jusqu'à ce qu'ils soient fixés et soient exécutés même sans récompense:  "assis ", " couché ", " pas bougé ", " Apporte, donne ", " ne saute pas", "ne monte pas sur le fauteuil ", "non", "au pied", "silence", " en avant", "aboie", " en arrière", "pas toucher", "reste", etc.


 


En général les problèmes vont apparaître comme chez l'ancêtre à la puberté, sauf que si chez le loup cela se passe vers 2 ans, chez le chien c'est bien plus tôt, ce qui nécessite une connaissance de l'apprentissage social et de l'éducation pour obéir aux signaux, la base de la Méthode Naturelle qui peut débuter à 1 mois, donnant un chien en parfaite harmonie avec son maître. On rejoint les notions de l'ancêtre qui sont aisés à mettre en place, comme l'accès à la nourriture où les dominants mangent en premier, la gestion des espaces (lieu de couchage défini et zones interdites), celle des activités (exemple: en promenade c'est le maître qui dirige, c'est lui qui décide du début et de la fin du jeu), celle des comportements sexuels (le chien ne doit pas aller saillir la chienne du voisin), etc.


Question: Comment savoir si  celui qui déclare tout connaître pour éduquer un chien a pu le prouver?

C'est simple, il ne doit pas avoir que de la théorie mais des preuves de terrain variées; ce qui signifie que même s'il a pu arriver dans un type de championnat avec un chien c'est une bonne chance, par contre c'est insuffisant, il faut avoir monté plusieurs chiens à haut niveau dans plusieurs disciplines de concours! 


 

Pour en savoir plus, voir livres et stages de Joseph ORTEGA, si vous allez voir des imitations de sa méthode vous n'aurez que des sinistres copies...

 







 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.