Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Races canines
Beagle 01/05/2014 [Lu 654 fois]


BEAGLE

400 avant J.-C. Xénophon le Grec parle d'un chien de chasse aux lièvres. Ensuite chez les Romains...


Très ancienne race puisqu'un Barde Ecossais, Ossian, en parle dans un poème au IIIe siècle de notre ére: "Petits chiens très renommés pour la chasse à courre et que les bretons appellent Beagles".
D'autres pensent que les ancêtres des Beagles ont été importés de France au XIème siècle par Guillaume le Conquérant (1027-1087) qui fut roi d’Angleterre de 1066 à 1087. Davis ou William Youatt disent que les Southern-Hound seraient des chiens auraient été ramenés de Gascogne et de Saintonge (Charente actuelle) par des soldats au cours de la guerre de Cent ans.
C'est la race de chiens courants actuellement la plus répandue dans le monde, en fait elle s'adapte à toutes sortes de chasse en meute.
Certains disent que son nom vient du français "bégueule" (de "béer" et de " gueule") ou du français "beugler" pour la voix puissante du Beagle.

D'autres disent qu'il serait  issu du terme celtique "beag" qui signifie petit.

 
C'est un spécialiste des chasses à courre les plus difficiles, celle du lièvre. Suivi à pieds pendant la chasse « Beagling ». le nom des meutes pour la désigner étaient différentes selon la région : « rabbit-Beagle », « pocket-Beagle », « glove-Beagle », « dwarf-Beagle » ou encore « Beagle Elisabeth » en souvenir de la reine.

On peut dire que l'homme en a fait un super aboyeur, on dit qu'il est capable d'aboyer 900 fois en 10 minutes! Shakespeare (1564-1616) cite les Beagles dans son livre Twelfth Night. La reine Elisabeth 1re d'Angleterre en avait sélectionnés pour la compagnie, nommés "Elisabeth-Beagle".
Son successeur le roi Jacques Ier d’Angleterre (1566-1625) avait une meute de Beagles de taille standard (33-40 cm au garrot). Il appelait la reine «ma chère petite Beagle» et son ami Robert Cecil (1563-1615), comte de Salisbury « mon petit Beagle ». Il parle de son chenil "de si jolis chiens courants, bien construits, si mignons, chassant si bien en groupe compact".

 

Charles II d’Angleterre (1630-1685) et le roi Guillaume III d’Angleterre (1650-1702) pratiquaient la chasse à courre du lièvre avec leurs Beagles. Le poète Dryden (1631-1700) fait aussi référence aux Beagles dans une de ses fables de la fin du XVIIème siècle: " La gracieuse déesse était pare en vert. A ses pieds, on voyait de petits Beagles. Qui suivaient les yeux levés les gestes de leur reine… ".

En 1650, "The Gentleman’s magazine", publie un article de Bloome avec trois types de Beagles :

-Les Beagles du Nord : de taille moyenne et doués d’une grande rapidité.

-Les Beagles du Sud ou Kerry-Beagles : de 0,45m au garrot minimum et possédant une robe blanche et noire ou noire et feu.

 

Sous le règne de George IV (1762-1830), on décrit deux variétés de Beagles du Nord, à poil dur et à poil lisse, cette dernière ayant la préférence du souverain. Des peintures représentant le roi George IV, on peut le voir à la chasse entouré de ses Beagles. Il en est de même pour le prince Albert (1819-1861).

 

 


Paul Daubigné (XXème siècle), président du Club français du Beagle de 1946 à1951, pense qu'il viendrait du nord-est de la France. Joseph Lavallée (XIXème siècle) va le décrire dans son ouvrage sur la chasse à courre de 1859 : "Il nous est encore venu d’Angleterre une autre espèce de chiens; ce sont les Beagles. Ils n’ont que 0,33m à 0,37m de hauteur, leur poil est ras, souvent marqué de noir et de feu. Ils chassent bien le lièvre, le renard, le chevreuil et même le sanglier. Ils avaient été introduits avant la révolution dans la Basse-Normandie par le comte de Roncherolles, célèbre chasseur. Puis ils s’étaient bientôt abâtardis par des croisements avec des hourets du pays. Mais, depuis quelque temps, on en a de nouveau importés; ils jouissent en général d’une assez grande faveur".

 


Création du Club français du Beagle, Beagle-Harrier et Harrier en 1914

Les Beagles exposés dès 1950, deux catégories :  

- Les petits Beagles : 0,33 à 0,36 mètres au garrot, utilisés par les chasseurs de lapins.

- Les grands Beagles : 0,37 à 0,42 mètres au garrot, utilisés notamment pour la chasse aux lièvres.
 
Paul Caillard (XIXème siècle) est le premier importateurs de Beagles en France. Il offrit en 1864 au comte de Chabot et à son frère le vicomte Jules de Chabot quelques Beagles pour le chenil de « Boissière » dans les Deux-Sèvres.

En 1890, dans le Manuel de vénerie française, le comte le Couteulx de Canteleu (1827-1910) donne la liste des principaux équipages de Beagles de l’époque :

-La meute de Deffend du comte de Beauregard  

-La meute du baron Maurice Gérard  

-Le Rallye-Montjoye

-La meute de M. Lemoine



Le 1er janvier 1972, le standard est harmonisé avec celui du Kennel Club,

Pour les Beagles français étaient trois variétés :

-Les Beagles Elisabeth ou Beagle nains, "pocket-Beagles", "rabbit-Beagles" : plus petits qu’un Beagle avec une tête plus ronde, plus courte, les yeux plus saillants et le museau plus pointu.

-Les petits Beagles de 0,3 à 0,36 mètres au garrot : ils présentaient toutes les caractéristiques d’un Beagle avec une taille réduite.


 

 On trouve des robes différentes: blue mottled (gris bleu à taches noires), lemon (blanc et feu), bicolore ou tricolore (blanc, rouge et noir).


C'est aussi le héros de la célèbre bande dessinée "Snoopy" créé par Charles Shultz!





 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.