Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Ethologue - Ethologie - Loup
LE CONDITIONNEMENT 21/05/2007 [Lu 662 fois]

Article de la rubrique « Psychologie »

Hors-série N° 42 - Septembre-octobre-novembre 2003
La Bibliothèque idéale des Sciences humaines.


L'Analyse expérimentale du comportement


Burrhus Frederic Skinner, 1969, trad. fr. 1971, rééd. Mardaga, 1995. Gilles Marchand


1969 Burrhus Frederic Skinner


Le psychologue américain Burrhus F. Skinner fut l'un des plus illustres représentants du behaviorisme, courant de la psychologie anglo-saxonne particulièrement important de la Première Guerre mondiale aux années 50. Ce courant repose sur l'idée que l'explication scientifique en psychologie doit ignorer toute référence à la conscience de l'individu, pour n'étudier que les comportements extérieurs observés expérimentalement. Les behavioristes - ou comportementalistes - laissent donc de côté les processus mentaux (le cerveau est considéré comme une « boîte noire »), selon eux non-objectivables, pour ne se centrer que sur les comportements, considérés comme des réponses de l'individu aux stimuli de l'environnement.

Pour Skinner, la question est de savoir comment s'effectuent les apprentissages à partir de l'observation des comportements. C'est dans L'Analyse expérimentale du comportement que se trouve l'exposé le plus complet de sa conception, au centre de laquelle se trouve le « conditionnement opérant ». Les actions de l'individu peuvent être suivies soit d'un « renforcement positif » (par exemple une récompense), soit d'un « renforcement négatif », comme une punition. C'est ainsi qu'il apprend. L'individu va en effet adopter un comportement lui évitant les renforcements négatifs et augmentant les renforcements positifs.

L'invention d'une méthode.

Selon Skinner, la quasi-totalité des comportements humains et animaux est explicable par le conditionnement opérant. Ses travaux vont particulièrement influencer la psychologie de l'apprentissage et, dans les années 60, Skinner invente une méthode d'apprentissage en éducation : on propose à l'élève des tâches de complexité croissante, en renforçant par des récompenses les savoirs qu'on désire développer. Car pour Skinner, qu'est-ce que l'enseignement, sinon l'organisation des « contingences de renforcement qui accélèrent l'apprentissage » ? Dans son ouvrage, Skinner développe sa pensée sur le conditionnement opérant, en estimant que des domaines aussi variés que la psychothérapie, l'économie ou la politique reposent aussi sur des renforcements entre une action et sa réponse. C'est plus généralement le cas de la vie sociale, puisque « les membres d'un groupe s'instruisent mutuellement, [...] se stimulent les uns les autres à travailler [...] et s'imposent des sanctions morales qui ont le même effet que les lois édictées par les gouvernements. Ils font cela naturellement, en organisant diverses contingences de renforcement ». Ce qui va permettre de renforcer un comportement n'est pas déterminé mais évolue selon l'histoire génétique de l'espèce, ou selon les cultures. Par exemple, une nouvelle coutume n'est sélectionnée que si ses conséquences sont positives pour la communauté. Le behaviorisme fut longtemps hégémonique, tout en étant fortement critiqué pour ne tenir aucun compte de processus internes comme la motivation ou la mémoire. Il a peu à peu été supplanté par l'approche cognitive, qui refuse d'écarter de l'analyse ce qui se passe « à l'intérieur » de l'individu, ce qu'il vit ou ressent subjectivement, en voyant même cela comme le fondement de l'élaboration des conduites.



Il faut à l'heure actuelle avec la Méthode Naturelle définir l'apprentissage comme un processus cognitif chez nos chiens
L'animal en situation d'apprentissage utilise son expérience passée et adapte ses comportements, au maître de donner des références positives. Il apprend les effets de ses actions sur les réactions de son maître et sur les bénéfices qu'il peut en tirer. Il ne cesse jamais d'apprendre par expérience conforté par le renforcement, d'abord alimentaire puis par le renforcement social (satisfaction du maître).

Renforcements
- Intrinsèques: primaires (friandise, jouet)
- Extrinsèques: secondaires (le maître)
- Positif
- Négatif

Le renforcement augmente la probabilité d'un comportement
La punition diminue la probabilité d'un comportement, elle a des effets négatifs secondaires(frustration, agressivité)
Importance du renforcement dés que la réponse apparaît
Importance d'espacer les renforcement

La communication intuitive s'explique mal mais existe, des informations émanant du maître de manière inconsciente sont captées par son animal, l'attitude et la pensée positive vont influer sur ses comportements.

Joseph ORTEGA





 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.