Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Articles Divers
OBEISSANCE DE CONCOURS, C'EST QUOI? 29/05/2014 [Lu 593 fois]

OBEISSANCE CONCOURS
Copyright Joseph ORTEGA

A l’heure actuelle, où les lois mettent à l’index le chien de compagnie (peu importe s’il appartient à une catégorie ou non d’animal « potentiellement dangereux »), cette pratique d’exercices, où sont pris en compte la sociabilité aux chiens et aux personnes et l’obéissance, vient prouver à tous qu’il suffit de peu de chose pour démontrer que ces accusations sont sans fondement!


Historique :


 
Il faut remonter juste après la première Guerre Mondiale pour voir les premières épreuves d’obéissance (Obedience) en Angleterre. Elles seront acceptées par le Kennel Club en 1934. Le succès fut tel que dès 1955 le Championnat eut lieu à la célèbre exposition de la Cruft’s (c’est Charles Cruft qui l’organise à Londres en 1891, de nos jours ce Show a lieu a Birmingham et réunit environ 15.000 chiens venus du Monde entier).


Aux USA, les Obedience Trials sont très fréquentées elles ont été introduites par Helene Whitehouse Walkun qui ramena de France un Grand Caniche. L’American Kennel Club acceptera ces épreuves qui seront divisées en : Novice, Open, Utility, avec cette particularité, comme en Exposition dans ce pays, qu’il existe une catégorie présentée par des professionnels et une catégorie pour les particuliers. Le titre de Companion Dog (C.D.) est très recherché. Dérivé de ce programme, l’AKC a mis au point en 1989 des tests de bon citoyen canin « Canine good citizen test » qui ont fait leur preuve pour répondre aux anti-chiens, avec une fréquentation d’environ 1.000 chiens par mois.



 En Belgique, un « programme pour chien de compagnie » proposé par quelques clubs fut accepté par la Société Royale St. Hubert en 1957, c’est le Club KV Brabo qui le lança   avec un premier Concours officiel en 1972.
Appelé « 4B », en 1977 il comptera 9 concours, en 1981, une trentaine, en 1996, 318 concours. On peut dire que ces épreuves sont très fréquentées, avec plus de 100 chiens par jour, de toutes races, supplantant largement l’Agility ou le Ring. L’originalité dans ces Concours en Belgique, c’est que le juge peut imaginer des exercices qui correspondent à des situations similaires de la vie quotidienne. Ils peuvent faire pratiquer des exercices en « terrain ouvert » c’est-à-dire, hors de l’enceinte d’un Club, sur un chemin de promenade, une rue de village, un parking….



 En Allemagne le « programme pour chiens d’accompagnement » se déroule en milieu urbain, afin de juger des comportements du chien dans les conditions réelles de la vie de tous les jours, et non pas avec des règles artificielles, mises en place de façon protocolaire, sur un terrain préparé. Cet examen comporte des exercices d’obéissance mais également de sociabilité vis-à-vis des humains ou des autres chiens.
La Suisse possède également un programme pour chien d’accompagnement avec des épreuves où s’exerce le flair du chien, sa sociabilité, son obéissance et sa docilité.


 
 
Le programme Obéissance International 


Comme chaque pays avait son propre programme, il fallait bien sûr harmoniser celui-ci afin qu’il soit pratiqué par tous, selon le même règlement. La Fédération Cynologique Internationale mit en place celui-ci en 1983, qu’il ne faut surtout pas confondre avec « l’Obedience » anglaise.


En 1987, en France, la commission d’utilisation Nationale fut chargée d’élaborer un règlement français permettant par des échelons progressifs de parvenir à la Classe Internationale. Il faudra attendre 1992 pour qu’une étude concrète soit faite et que des épreuves se déroulent sous forme d’essai. En 1993 le règlement est prêt, avec deux classes et une ouverture aux chiens sans papiers (attitude originale en France, alors qu’elle existe dans la plupart des pays). Ce règlement sera applicable le 1e Janvier 1998, dès lors le succès ira grandissant,  avec à l’heure actuelle près de nombreux concours organisés dans l’année. Le premier Championnat d’Ile de France qui se déroula en Mai 1998. ). Le 6 Juin 1998 avait lieu le premier Championnat de France!
On a pu mesurer, l’impact médiatique et la popularité de cet extraordinaire programme qui est parfaitement adapté, à la place actuelle du chien dans la société.


Comment est jugé ce programme ?

Le chien doit être sociable avec les gens et les autres chiens, on lui demandera par exemple de rester couché avec les autres chiens  pendant que tous les maîtres s’absentent et qu’une personne étrangère passe au milieu du groupe. Il doit travailler en harmonie avec son maître sans démontrer de contrainte ou d’appréhension. Les exercices doivent être exécutés avec précision, rapidité et joie. Le fait d’appartenir à une race ou à une autre n’a aucune incidence sur le jugement, on voit des Yorkshires concourir au même niveau qu’un Dogue Allemand.

On remarquera que le programme sait s’adapter à la morphologie des chiens, ainsi la hauteur de la haie est calculée selon la morphologie du chien. L’objet de rapport (apportable ou haltère en bois) peut varier également de poids, selon s'il s'agit de grands chiens ou de petits chiens.


Quels sont les rapports de la compétition avec la vie quotidienne ?

Les applications pratiques sont évidentes si l’on compare à d’autres programmes, il ne s’agit pas de franchir le mieux possible des obstacles (Agility) ou de garder le nez au sol sur la piste d’une personne (Pistage), mais de se soumettre à une éducation à l’obéissance progressive. Plusieurs exercices sont axés sur l’utilisation d’instincts primaires en complicité avec le maître, comme la recherche d’objet (petit bois) par le flair ou le rapport d’objet lancé, cela permet aux chiens de se défouler en exerçant ses pulsions et donc de gagner en assurance.

La plupart des exercices sont pourtant immédiatement liés à la réalité quotidienne : Marcher dans la rue en laisse ou sans laisse quelque soient les distractions alentours, en demeurant au pied du maître. Rester sagement assis ou couché, malgré le passage des personnes à proximité ou de chiens, pendant que le maître rentre chez un commerçant où les chiens sont interdits, etc.


Pour en savoir plus, voir mon livre "LE PROGRAMME OBEISSANCE PAR LA METHODE NATURELLE", dans ce site!



 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.