Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Témoignage
Petit historique du mordant sportif 27/07/2014 [Lu 492 fois]


Petit historique du mordant sportif


 


Dans l’antiquité, le chien a été utilisé à la guerre, soit pour effrayer l’ennemi (molosses), soit pour le combattre aux côtés de leurs maîtres, ou bien pour la recherche (pisteur).


 


Cette utilisation du chien par les Romains, les Grecs ou les Molosses (habitants d’une contrée de l’Epire) s’est poursuivie au fil des années dans ce qui allait devenir l’Europe, mais sans technique et sans véritable méthodologie de dressage.


 


On peut citer pour exemple, la sinistre histoire de ces Dogues que la ville de St. Malo, lâchés autour de la ville la nuit, dès 1125, pour écarter les vols dans le port. Une utilisation de chien de guet qui allait se terminer mal, puisqu’en 1770, un officier de marine fut déchiqueté par eux.


 


Il faudra attendre la première guerre mondiale pour voir des spécialisations se préciser et une amorce de sélection et de dressage adaptés.


 


Avec l’avancement du chemin de fer, les chiens de berger et de bouvier allaient progressivement perdre leur emploi, c’est alors que des cynophiles avertis eurent l’idée d’utiliser leur intelligence, leur flair, leur instinct de garde.


 


On peut prendre comme modèle deux races très connues comme le Berger Allemand, que le créateur de la race, le capitaine Von Stephanitz, allait diriger vers l’armée, d’abord comme chien sanitaire pour retrouver les blessés, puis comme chien de guerre. Ou bien le Rottweiler, ce chien de boucher de la ville de Rottweil, qu’on utilisera comme chien de trait pour le transport des munitions puis également comme chien de guerre.


 


Ces chiens étaient déjà employés comme chien de patrouille par la police et des concours, reproduisant les conditions du service dans la ville contre les malfaiteurs, vont avoir lieu dès 1901.


 


Au commencement de ces compétitions, où participaient essentiellement des équipes cynophiles de la police, de la gendarmerie ou de l’armée, les chiens ne mordent pas lorsqu’il s’agit d’appréhender un malfaiteur.


 


On leur apprend à saisir la jambe de la personne entre leurs pattes. C’est en 1885 qu’a lieu la première démonstration mordante sur un costume grossier fait de sacs de charbon, de paille et de laine.


 


 En 1907 dans ces concours comprenant des attaques mordantes, ceux qui sont chargés de faire mordre et de simuler le malfaiteur sont appelés « apache ». En 1960, le costume ne pèse plus que 30 kg avec double protection. En 1968, le poids sera réduit de moitié. A l’heure actuelle il peut faire environ 8 kg grâce aux nouveaux matériaux synthétiques. Aujourd'hui c'est l'homme assistant!


 


Depuis le début des années 1900, les concours qu’on appelle « concours pour chien de défense et de police », en référence aux premiers utilisateurs ont été ouverts aux civils.


 


Voilà déjà quelques années que le mordant est devenu une épreuve sportive qui n’a plus rien à voir avec celle qu’en font les fonctionnaires de police. Depuis la loi de 1999 sur les chiens dangereux, les démonstrations de défense ou chien d ‘attaque ont même été bannies du vocabulaire des règlements ou des titres de Clubs d’éducation canine.


 


De nos jours, si vous désirez pratiquer le mordant sportif avec votre chien, vous avez le choix entre différents programmes :


 


 Le RCI (Règlement Concours Internationaux) : Un programme commun pour une quarantaine de pays qui comprend des épreuves d’obéissance, de pistage et de mordant. Issu du programme allemand Schutzhund, il sert à la sélection des reproducteurs en Allemagne.


 


Le Mondioring : Tiré en grande partie du Ring Belge, il est actuellement à l’honneur dans quelques pays. Une de ses particularités c’est que celui qui fait mordre ne touche jamais le chien avec son bâton.


 


Le Ring : C’est le programme national basé sur des épreuves mordantes, des sauts athlétiques, quelques exercices d’obéissance.


 


Le Campagne : Un programme français également, avec des épreuves de flair, de l’obéissance et du mordant. Sa particularité, c’est la mise en valeur des qualités d’initiative du chien.


 



La loi et le mordant :


Il faut préciser que seules les races soumises au travail qui sont sur la liste de la Société Centrale Canine peuvent faire du mordant. Les chiens sans papiers et les autres races n’y ont pas droit.


 


Le mordant ne peut se pratiquer que dans un Club habilité et par une personne possédant le Certificat de capacité au mordant ou en présence d’une personne possédant le certificat de capacité au mordant.


 


La détention de matériel utilisé pour le mordant comme un simple boudin de toile ou une manche ou un costume spécial répond également à l’exigence du certificat de capacité.


Pour en savoir plus, mon livre "GUIDE DE L'EDUCATION CANINE PAR LA METHODE NATURELLE" dans ce site!
 
Photo : Petit historique du mordant sportif

Dans l’antiquité, le chien a été utilisé à la guerre, soit pour effrayer l’ennemi (molosses), soit pour le combattre aux côtés de leurs maîtres, ou bien pour la recherche (pisteur).
Cette utilisation du chien par les Romains, les Grecs ou les Molosses (habitants d’une contrée de l’Epire) s’est poursuivie au fil des années dans ce qui allait devenir l’Europe, mais sans technique et sans véritable méthodologie de dressage. 
On peut citer pour exemple, la sinistre histoire de ces Dogues que la ville de St. Malo, lâchés autour de la ville la nuit, dès 1125, pour écarter les vols dans le port. Une utilisation de chien de guet qui allait se terminer mal, puisqu’en 1770, un officier de marine fut déchiqueté par eux.
Suite de l'article: http://www.ecole-de-chiot.fr/article.php?sid=2096&mode=&order=0 Homme d'attaque, mon ami Michel!





 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.