Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Flair pistage et détection
Chien de décombres. La détection de personnes vivantes ou décédées! 27/09/2014 [Lu 727 fois]



Recherche de victimes pour les chiens de décombres
Une formation très spécialisée!
Réaction devant des odeurs de personnes vivantes ou décédées.
Joseph ORTEGA


 

L'objectif c'est de retrouver le plus rapidement possible les corps des personnes ensevelies, suite à une explosion, un tremblement de terre, un glissement de terrain, une éruption volcanique, des noyés, etc.


La formation est basée sur la recherche de foyers d'odeurs émanant des corps des personnes vivantes ou décédées.


 Il existe des appareils inventés pour effectuer cette même recherche, mais qui n'égaleront jamais le travail du chien.

On peut citer comme exemple, le géostéréophone fait pour détecter des sons très faibles. Des coups sont frappés, et on attend la réponse de la victime. Le problème c'est qu'un silence total est exigé ce qui est impossible lors de catastrophe où de multiples actions sont en action, d'autre part si la personne est évanouie elle ne peut répondre…


 Pour le chien qui a été bien entraîné, la recherche doit se faire dans des conditions extrêmes, sans problème. Nous sommes bien loin de la théorie ou des séances d'entraînement, le stress est multiple et permanent!


N'oublions pas qu'odeurs et émotions sont intimement liées, odeur plaisante ou désagréable, attirante ou repoussante. Le bulle olfactif et rhinencéphale sont étroitement liées avec le centre nerveux qui régule les comportements:


- Des odeurs variées et souvent très fortes, souvent même irritantes: nourriture en décomposition venant des réfrigérateurs éventrés, produits toxiques (utilisés pour le nettoyage, le bricolage, le désherbage, etc.), vapeurs, gaz émanant de tuyaux percés…


- Des déplacements dangereux: béton en charpie, tôles déchiquetées, bois avec échardes, risque de basculement ou de chute des grabats…


- Des bruits importants: grue, appareils de désincarcération, coups de sifflets, hurlements, cris… 


- Températures souvent saturées: feux sous les décombres, soleil se reflétant sur les tôles…


 


Différences entre personne vivante ou décédée


 

Personne vivante


Lors de l'apprentissage tout est basé sur la recherche de pseudo-victimes, associées à de l'agréable dès la première séance (si on utilise la Méthode Naturelle et non la recherche du maître). Le chien connaît les émanations d'un être humain vivant depuis sa naissance, il n'aura pas de problème à les rechercher. Rappelons également qu'il a une ouïe très développée et qu'il est apte à entendre, les geignements ou les appels des personnes ensevelies. En recherche réelle, il sera préparé pour signaler celles-ci malgré les immenses situations stressantes dans lesquelles il se trouve.


Sur une personne vivante l'odeur va être composée des glandes sudoripares (plus de deux millions qui sécrètent de la sueur).


Les glandes eccrines  libèrent des émanations constituée d'eau salée contenant différentes substances chimiques résiduelles. Elles permettent de diminuer la température corporelle si nécessaire et surtout produire de la sueur en réponse à l'anxiété ou à la peur


Les glandes apocrines vont être alcalines, une sécrétion épaisse et blanchâtre, avec une sueur trouble et une odeur spéciale faite par des cellules myoépithéliales fusiformes qui, sous l'influence du système nerveux végétatif, peuvent se contracter et donner ce qu'on nomme le musc.


Les glandes sébacées, des glandes en grappe, dans le derme, près d'un poil  (follicule pilo-sébacé). La sécrétion c'est le sébum qui lubrifie le poil et se répand à la surface de l'épiderme contre les agressions extérieures physiques et chimiques. La surface d'une peau saine et normale est légèrement acide, la tendance à l'alcalinité étant considérée comme un facteur accroissant les infections parasitaires et autres. Un film gras qui recouvre la peau, fait de plusieurs composés chimiques. L’odeur dépendra des molécules formées et des types de bactéries. Il faut savoir que la flore varie d’un individu à l’autre, ce qui donne pour le chien une identification de la personne en question en cas de recherche en pistage par exemple si celle-ci se réfugie au milieu d'une foule.


Le signalement va se faire en général avec un certain dynamisme, par aboiement ou grattage, au-dessus de l'endroit d'où parvient l'odeur de la personne (ce qui ne signifie pas toujours qu'elle est juste dessous, l'odeur peut se déplacer le long dune plaque de béton, par exemple).


Personne décédée


La mort va faire évoluer la composition du corps de la personne, ce qui va modifier largement ses émanations, d'autre part les éléments qui l'entourent vont jouer également (ciment, eau, chaux…).


La médecine légale utilise la connaissance de décomposition des cadavres pour estimer l’heure du décès et quelle en est la cause, pour le chien c'est une aptitude à reconnaître les corps et à les signaler.


 


En 24h: tout commence par l'arrêt des fonctions cardio-respiratoires ainsi que la production de sueur, de sébum et la desquamation cutanée (recherchés sur une personne vivante). la circulation sanguine est arrêtée, le sang descend vers le bas du corps et se fige, le corps refroidit et s'adapte à la température du milieu.


La putréfaction (réaction biochimique) va détruire les cellules. Les bactéries et micro-organismes mangent les tissus, ce qui donne des gaz.


Le corps va noircir et gonfler (yeux, peau, langue), des ampoules sur la peau qui se décolle. Au bout de quelques semaines, les cheveux et les ongles se détachent. Des liquides et des gaz sortent par les ouvertures comme la bouche et le nez. L’absence d’oxygène, donne une fermentation qui produit de l’acide butyrique et propionique . lors de la phase de putréfaction active il y aura la production d’acides gras volatils : indole, skatole, putrescine, cadavérine, etc. La putrescine et la cadavérine, sont à l’origine de l’émanation d’effluves.


La rigidité cadavérique (rigor mortis)c' est une contraction de l’ensemble des muscles squelettiques, quelques heures après le mort, avec un pic au bout de 8 heures, puis vers 72 heures elle disparait pour la phase de putréfaction.


 


 


Dans l'heure qui suit la mort, les mouches sont attirées par l'odeur. Elles vont se mettre à pondre (blessures, narines, bouche, oreilles). En quelques jours, éclosion des larves qui vont se nourrir des tissus humains. Une mouche du genre Calliphora (la mouche bleue de la viande) peut à elle seule pondre 2000 œufs! Il s'agira donc des Sarcophagidae, des Fanniidae, des Muscidae, des Piophilidae et des Phoridae dans un premier temps, ensuite après 48h , avec les Sarcophagidae, se sera surtout les Calliphoridae (genres Lucilia, Cynomya, Chrysomia).


Enfin au bout de 3 mois (3 à 6 mois), les Coléoptères (surtout des Dermestes, et des Lépidoptères du genre Aglossa) Drosophilidae, des Sepsidae et des Bordoridae. Suivis par les Diptères (Phoridae, Muscidae avec le genre Ophyra), les Silphidae (genres Necrophorus, Necrodes, Silpha) ainsi que des Histeridae et des Nitidulidae. Pour finir, après 6 mois, on trouvera les acariens et les Lépidoptères (Aglossa et Tineola). Aprs plus d'1 an les Coléoptères, familles des Tenebrionidae (genre Tenebrio) et des Ptinidae (genre Ptinus).


 


 


 


Neuf types de mouches différentes: neuf stades de décomposition: neuf odeurs distinctes auxquelles les chiens devront être préparés. On doit cette découverte à un vétérinaire français, Jean-Pierre Mégnin, en 1894, intéressant en Europe pour les bases de l’entomologie judiciaire (étude de la faune qui se trouve sur le cadavre pour trouver l'heure du décès). Pour les personnes noyées il peut s'agir de crustacés, de mollusques, de poissons, d'algues, etc..


 


 


La formation spéciale pour la recherche de cadavres:


 


Le chien est naturellement un chercheur d'odeurs puantes en tant que prédateur à l'origine.


On estime le taux de réussite des chiens de recherche de victimes vivantes autour de 70% contre seulement 25% pour les victimes décédées.


Le problème post-mortem, c'est que si l'entraînement n'a pas été réalisé avec les produits chimiques qui imitent l'odeur de cadavre, au bout de quelques heures après la mort des personnes, il ne reconnaîtra pas l'odeur des personnes vivantes auxquelles il a été initié. Donc il ne pourra les signaler correctement, et pour ceux qui le font on va avoir des comportements souvent liés au stress: hurler à la mort, tourner en rond, uriner ou déféquer, se coucher le regard inquiet, tenter de repartir, se coller contre le maître…


 


 


Pour la formation du chien, des pays ont pu synthétiser des molécules artificielles, de « cadavérine » ou de « putrescine ». Il s'agit d'ampoule qui contient le produit, on a tout intérêt à mettre des gants hermétiques pour le poser au fond des décombres, sinon une puanteur énorme! Même pour les professionnels comme les pompiers, l'odeur de cadavre donne une sensation de malaise, des odeurs jugées particulièrement nauséabondes.


En France, il faut savoir que l’usage d’éléments ou de produits du corps humain est strictement encadré par les lois n°94-653 et 94-654 du 29 juillet 1994 dites lois ‘bioéthiques’.  En janvier 2001 le Comité National d’Ethique a donné un accord verbal de principe autorisant en la circonstance le recours à des déchets médicaux.


 Pour en savoir plus, voir le seul livre en français sur le flair du chien, de Joseph ORTEGA, dans ce site!


 




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.