Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Races canines
Le Shar Peï 11/11/2014 [Lu 301 fois]


Le Shar Peï
On le trouve dans les tombeaux de l’époque Han (206 avant notre ère) sous forme de statuette en terre ou en céramique. C’était un chien de chasse particulièrement combatif. On pense que l’origine de la race se situe dans la province de Kwin Tung.

A cette époque il est difficile de différencier le type Chow-Chow du type Shar Pei, les chiens employés ont une forte mâchoire dans une grosse tête et une peau tout à fait normale. C’était un chien de chasse spécialisé dans la chasse à la mangouste selon certains auteurs. Un passé également de chien de combat avec un atout qui va être sélectionné par les éleveurs, la peau très souple et plissée, dans la région Kwun Tung qui serait la province où est née la race ainsi qu’à Dah Let en Chine du sud.

Son cousin le Chow-Chow était plutôt destiné à finir dans les casseroles pour sa chair et en maroquinerie pour sa peau !. Selon Hauck : « on rencontrait un chien appelé Tshiav, dont la caractéristique était sa large gueule ».

Son nom vient de Shu (sable) et Pei (peau). Avec l’apparition du communisme il faillit disparaître (selon Mao en 1949, c’était des bouches inutiles qu’il fallait détruire). En 1972, le magazine américain « Dogs » montre la photo d’un Shar Pei avec la légende suivante : « sans doute le dernier de sa race ». Il doit sa survie à deux personnes, Matgo Law et Chung Ching Ming de Hong-Kong (sous protectorat anglais), qui en 1973 possédaient 12 chiens vivants en sécurité à la campagne. IL faut faire remarquer que la peau très plissée qui fait son originalité, n’existe surtout que chez le chiot (la raison pour laquelle on préfère photographier des chiots !) et va presque disparaître avec l’âge (une peau trop lâche serait plutôt une gêne et quelquefois on doit avoir recours à une suture de celle-ci pour découvrir les yeux).

Selon les spécialistes il y a deux types de poils : le « brush coat » court, ras et piquant, et le « horse coat » plus long et doux.  En 1981 la FCI reconnaît le standard de la race, il arrivera en France en 1981 grâce à Mr et Mme Mourlerat. En 1984 un club de race va être fondé en France par Mme Sélosse.

Le Shar Peï
 On le trouve dans les tombeaux de l’époque Han (206 avant notre ère) sous forme de statuette en terre ou en céramique. C’était un chien de chasse particulièrement combatif. On pense que l’origine de la race se situe dans la province de Kwin Tung. 
A cette époque il est difficile de différencier le type Chow-Chow du type Shar Pei, les chiens employés ont une forte mâchoire dans une grosse tête et une peau tout à fait normale. C’était un chien de chasse spécialisé dans la chasse à la mangouste selon certains auteurs. Un passé également de chien de combat avec un atout qui va être sélectionné par les éleveurs, la peau très souple et plissée, dans la région Kwun Tung qui serait la province où est née la race ainsi qu’à Dah Let en Chine du sud. Suite: http://www.ecole-de-chiot.fr/article.php?sid=2256&mode=&order=0




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.