Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Les troubles du comportement
COMPORTEMENT DU CHIEN. COMMENT REAGIT-IL? 21/11/2014 [Lu 537 fois]


COMPORTEMENT DU CHIEN. COMMENT REAGIT-IL?

Copyright Joseph ORTEGA


Le chien a sa propre éthologie, c'est une espèce différente de son maître, il va en fonction des situations émettre des signaux variés qui lui sont propre. Le problème, c'est que les humains ont souvent du mal à les interpréter…


L’espèce canine a commencé par la sélection naturelle, qui donne une diversité génétique en évitant la consanguinité (à l'adolescence, vers 2 à 3 ans, les jeunes loups quittent le groupe)  et favorise la survie des meilleurs éléments, les mieux adaptés aux conditions de milieu. Ensuite c'est l'homme qui la transformée et multipliée jusqu'à 343 races reconnues par la FCI.


La sélection artificielle qui peut être rapide (100 à 150 générations), est adaptée soit au besoin de l'homme (chasse, terrier), soit à son plaisir d'esthétique avec un polymorphisme énorme qui va de 1 à 100 (races naines ou géantes). Des différences de taille et de poids, la forme du crâne, des oreilles, du museau, de la queue, des variations sur la nature des poils (longs, courts, frisés ou absents) ou leurs couleurs (allant jusqu'à la dépigmentation), une modification de la reproduction (2 chaleurs par an chez la chienne, 1 seule chez la louve). Une sélection qui a limité la variation génétique, engendrant plus de 550 anomalies héréditaires!


Ce qui a le moins changé c'est la partie instinctive, on peut néanmoins trouver très important le fait que le chien adulte va conserver les caractères juvéniles toute sa vie, ce que l'on nomme "néoténie" (comme si un loup restait louveteau toute sa vie au lieu d'être sérieux pour pouvoir survivre). Le chien a conservé toutes les règles sociales de son ancêtre, comme la hiérarchie dans le groupe, si celle-ci n'est pas claire, en fonction de son tempérament, soit il va s'affirmer comme meneur sur les humains, soit il va être sous le contrôle de ceux-ci, soit il va stresser et être déséquilibré psychologiquement. Dans la nature, les loups consacrent les trois quarts de leur activité quotidienne à la recherche de nourriture; le chien reçoit de manière régulière sa dose d'aliments . Les loups doivent explorer leur environnement, analyser tous les nouveaux lieux pour se préserver des prédateurs et trouver de quoi survivre; le chien souvent ne sort pas (même 5000 m2, au bout d'un moment est l'équivalent d'un balcon HLM), ou alors pas longtemps, ceux qui sont en ville sont obligés d'être attachés en laisse, certains chiens de compétition ou de chasse restent enfermés en chenil et ne sortent que pour le travail. Donc cela signifie qu'il y a un manque de stimulations de l'environnement et la pénurie d'usage des instincts naturels ce qui va donner des frustrations et des tas de troubles du comportement comme les stéréotypies (creuser, tourner en rond, aboyer, se lécher, etc.).


 Entre le maître et son chien, il doit exister des liens de subordination sains et bien établis, sans tomber dans l’aliénation. Le chien doit obéir en comprenant et non comme un automate ou un esclave apeuré. Il ne faut confondre la hiérarchie librement acceptée, nécessaire pour l'équilibre psychologique et l'élimination des mauvais comportements, avec la brutalité.

Pyrénées poil long ou face rase, même vitesse au rappel!

La hiérarchie est une obligation pour toutes les espèces qui vivent en groupe, une question de survie, y compris chez l'humain. C'est d'elle que va dépendre en grande partie la survie. La famille est un groupe social, une meute où le chiot doit connaître sa place. Un chiot qui était dominant avec ses frères et sœurs adressera le même message aux humains lorsqu’il arrive à la maison. Il peut vouloir s’imposer d’emblée par une attitude menaçante visant à intimider (souvent le chiot mal socialisé qui menace ce qui lui fait peur), ou se livrer à une série de tests afin de savoir jusqu’où il peut aller (attitude normale d’un chiot ayant du tempérament). Dans la famille où il vit le chiot doit apprendre les interdits, la soumission naturelle et le contrôle, c’est une obligation pour qu’il soit intégré sans risque. Dans le cas contraire si on le laisse tout faire, il tentera d’avoir la direction des opérations, ce qui est une nécessité biologique pour l’animal social qui vit en clan. C’est surtout dans la période de hiérarchisation (10 semaines à 7 mois environ) qu’il doit apprendre le détachement et le rang social, après ce sera difficile de rectifier…


Les signaux d’apaisement . Ils servent à inhiber, dévier ou réduire le comportement d’agression, surtout lorsque la fuite est impossible. Ce qui est la situation du chien la plupart du temps dans notre société où il est en limitation de mouvements (maison, attache à la laisse), avec une existence très peu naturelle. Toutes les études basées sur l’éthogramme des loups en milieu confiné (parc, zoo) sont faussées à la base, alors quand des scientifiques tirent des théories de ces observations, elles ne valent pas grand-chose… On peut remarquer que les individus en espaces limités, ceux qui stressent, qui sont frustrés développent des stéréotypies pour calmer leur angoisse, il s’agit de mouvements répétitifs que l’on peut comparer aux T.O.C. des humains. Deux chiens qui se rencontrent en liberté sur un espace ouvert peuvent mieux communiquer que s’ils sont retenus chacun de leur côté par une laisse. La plupart des signaux d’apaisement sont issus du répertoire comportemental des jeunes, consistant à détourner une éventuelle agression d’un adulte. Les chiens peuvent montrer un mélange de signaux, à la fois agressifs et de soumission, appelés « comportement de défense active ». Ils montre les dents, le poil est hérissé, les pupilles dilatées, la tête est détournée.


Quelques exemples de réactions


- Promenade en laisse:


1) Il tire sans cesse sur la laisse, saute sur tout ce qui passe à proximité (bêtes, gens, voiture)


2) Il se colle contre son maître en tremblant, il peut refuser d'avancer


3) il est calme et curieux, marchant à la hauteur du maître


- Promenade, vous retirez la laisse:


1) Il se sauve aussitôt


2) Il reste collé à vous


3) Il se promène, explore sans vous perdre de vue, revient immédiatement au rappel


- Il mange sa gamelle, vous approchez:


1) Il montre les dents et menace


2) Il s'écarte, détourne le regard, se contracte


3) Il bat de la queue, vous donne un coup de langue


- Départ pour l'extérieur du maître:


1) Il s'agite, aboie, saute


2) Il va se coucher dans un coin


3) Il vous regarde calmement, assis


- Vous jetez un jouet


1) Il court, le prend et se sauve


2) Il reste indifférent


3) il part pour le saisir et le rapporte


- Le chien a un objet dans la gueule, vous désirez le récupérer:


1) Il détourne la tête, tire dessus et grogne


2) Il se met dans un coin et tente de le détruire


3) Il le lâche immédiatement à l'ordre


- Rencontre avec un congénère dans la rue:


1) Il se fige, aboie, tente d'attaquer


2) Il tente de fuir, la queue rabattue


3) Il s'approche doucement vers lui en remuant la queue


- En promenade un enfant s'approche en souriant pour le caresser:


1) Il montre les dents et recule


2) Il tremble et tente de fuir


3) Il répond par un coup de langue en remuant la queue


- Vous lui présentez une friandise:


1) Il se jette dessus mordillant la main


2) Il détourne la tête


3) Il s'assoit et attend l'offrande


- Chien en voiture:


1) Il aboie et se jette contre la vitre en voyant un chien ou une personne en vélo


2) Il stresse, s'écrase, vomit


3) Il se couche et dort


- Si vous laissez le portail du jardin ouvert:


1) Il se sauve et attaque tout ce qui bouge


2) Il fuit le plus loin possible


3) Il vient explorer l'extérieur, si c'est un mâle il urine pour marquer puis retourne dans le jardin


- La place pour dormir:


1) Il dort dans la chambre et même sur le lit


2) Il préfère dormir au milieu du couloir, partie centrale de la maison


3) Il va dans son panier dans un coin de la salle à manger


- Il a mordu son maître, il revient vers lui pour le lécher:


1) Il vient pour se faire pardonner et regrette son action


2) Il a peur de ce qu'il a fait, craignant une correction


3) Il vient affirmer son acte de dominance


- Vous désirez le brosser:


1) Il ne supporte pas qu'on le manipule et montre les dents


2) Il stresse en rabattant la queue et en tremblant


3) Il est heureux du contact et vous lèche


- Sommeil de chien:


1) Il dort et se réveille souvent brusquement


2) lorsqu'il dort il s'agite continuellement


3) Il dort détendu, avec quelques périodes courtes de rêve avec légères contractions


- La manière de manger:


1) Il mange très lentement et en laisse toujours un peu


2) Il ne mange que si le maître est présent, certains veulent que la nourriture soit offerte à la main


3) Il mange normalement que le maître soit présent ou absent


- Une personne étrangère arrive:


1) Il aboie, tente de mordre, n'écoute pas les ordres du maître


2) Il va se réfugier le plus loin possible, la queue rabattue


3) Il aboie, dès que le maître est là il cesse, s'assoit et sent la personne


- Vous discutez avec votre voisin, à travers la clôture:


1) Il aboie sans cesse


2) Il se sauve dans la maison


3) Il assiste à la discussion en s'asseyant ou en se couchant


- Quelques galettes sont restées sur la table basse du salon:


1) Il saute sur la table et les dévore


2) Il tourne autour, tend la tête en attrape une et se met dans un coin pour manger


3) Il les sent, se couche à proximité et attend le maître


Tous les bons comportements sont en 3!


 


Pour en savoir plus, voir les livres et stages de Joseph ORTEGA dans son site: http://ecole-du-chiot.fr/


 

 


Pour en savoir plus pour prévenir ou corriger les mauvais comportements, selon la Méthode Naturelle de Joseph ORTEGA, vous trouverez les solutions dans ses stages ouverts aux particuliers (ou pour la formation des comportementalistes) ainsi que dans son livre: "Mon chien a de mauvaises habitudes", à commander dans son site: www.ecole-du-chiot.fr/




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.