Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Témoignage
Chiens militaires en France - Le 132 ème! 19/12/2014 [Lu 296 fois]


Les chiens militaires en France-Le 132ème


Guerre de 1870, les fermes impériales de Napoléon III détruites. La ferme de Piémont restaurée après la première guerre mondiale, établissement hippique jusqu'en 1940. Détruite à nouveau entre 1940 et 1945, puis restaurée.


En 1955, va s'installer un chenil militaire...


 Par une fonction glorieuse brodée en lettre d'or sur son drapeau, chaque régiment se rattache aux corps ayant porté le même numéro.

 
C'est ainsi que le 132ème  BCAT, vient de la 132ème  demi-brigade d'infanterie de ligne des armées de la République qui fut utilisée de 1794 à 1796. Elle-même vient du Régiment de l'île de Ré, crée en 1811, devenu en 1812 le 132ème Régiment d'infanterie de ligne et licencié en 1814.


Lors  des  batailles de la fin du Premier Empire, au combat de Rosnay (Aube) le 2 février 1814 sa conduite va lui valoir quelque chose d'unique,  le droit d'inscrire sur son drapeau sa devise « UN CONTRE HUIT », accordé par Napoléon Ier.
Soixante ans plus tard, le 132ème est recréé (Reims, décret du 29 septembre1873).
Le 31 juillet 1914, le régiment quitte la garnison de Reims et participe aux combats de la Grande guerre, les Eparges, la Champagne, Verdun, la Somme, le Chemin des Dames.
Un jeune engagé du 132ème, Auguste Thin, aura l'honneur de désigner à Verdun, le 10
novembre 1920, le soldat inconnu qui repose aujourd'hui sous l'Arc de Triomphe.
Déclaration de guerre le 3 septembre 1939, le 132ème  Régiment d'infanterie va subir de lourdes pertes à Marville sur la ligne Maginot. Le 20 juin 1940, l'étau se resserre. Le chef de corps décide de brûler le glorieux drapeau aux sept inscriptions pour ne pas qu'il tombe aux mains de l'ennemi.
Le 1er juillet 1977, le 132ème G.C.A.T. est relancé.
Une infrastructure cynotechnique très élaborée, le plus grand chenil d'Europe avec une capacité de près de 700 chiens, une clinique et son équipe de vétérinaires, 150 hectares pour héberger et travailler les chiens et les conducteurs.
Formations:

- formation de base : conducteur de chien, aide dresseur
- formation: moniteur, moniteur qualifié
- formation de spécialité : moniteur de pistage, recherche et détection d'explosifs ou de produits stupéfiants, mise en condition opérationnelle, chef de cellule cynophile, homme d'attaque...
Formation de base des chiens pour la marine, l'aviation, l'armée de terre…
Les achats sont réalisés en France, en Allemagne, en Belgique et en Hollande. Les chiens
achetés doivent répondre à certains critères :
- qualités requises au niveau vétérinaire : trois points importants sont étudiés sur les
chiens recherchés avec ou sans pedigree. Sans boiterie, hanches et coudes indemnes de dysplasie. Mâchoire avec dents solides et crocs entiers, pas de problème cardio-vasculaire , capacités physiques optimums.
- Au niveau cynotechnique : test de mordant, absence de peur aux détonations, joueur (recherche d'explosifs, de stupéfiants)


 
Insigne:
Ecu en forme de fortification à la Vauban, d'or vuidé et rempli d'argent, chargé en chef du N° 132 en chiffres d'azur, portant la devise "1 contre 8", tête de chien d'argent
Les chiens militaires en France-Le 132ème!
Guerre de 1870, les fermes impériales de Napoléon III détruites. La ferme de Piémont restaurée après la première guerre mondiale, établissement hippique jusqu'en 1940. Détruite à nouveau entre 1940 et 1945, puis restaurée.
En 1955, va s'installer un chenil militaire...
Par une fonction glorieuse brodée en lettre d'or sur son drapeau, chaque régiment se rattache aux corps ayant porté le même numéro. C'est ainsi que
 le 132ème  BCAT, vient de la 132ème  demi-brigade d'infanterie de ligne des armées de la République qui fut utilisée de 1794 à 1796. Elle-même vient du Régiment de l'île de Ré, crée en 1811, devenu en 1812 le 132ème Régiment d'infanterie de ligne et licencié en 1814. 
Lors  des  batailles de la fin du Premier Empire, au combat de Rosnay (Aube) le 2 février 1814 sa conduite va lui valoir quelque chose d'unique,  le droit d'inscrire sur son drapeau sa devise « UN CONTRE HUIT », accordé par Napoléon Ier.
Soixante ans plus tard, le 132ème est recréé (Reims, décret du 29 septembre1873).
Le 31 juillet 1914, le régiment quitte la garnison de Reims et participe aux 
combats de la Grande guerre, les Eparges, la Champagne, Verdun, la Somme, le Chemin des Dames.
Un jeune engagé du 132ème, Auguste Thin, aura l'honneur de désigner à Verdun, le 10 novembre 1920, le soldat inconnu qui repose aujourd'hui sous l'Arc de Triomphe.
Déclaration de guerre le 3 septembre 1939, le 132ème  Régiment d'infanterie va subir de lourdes pertes à Marville sur la ligne Maginot. Le 20 juin 1940, l'étau se resserre. Le chef de corps décide de brûler le glorieux drapeau aux sept inscriptions pour ne pas qu'il tombe aux mains de l'ennemi.
Le 1er juillet 1977, le 132ème G.C.A.T. est relancé.
Une infrastructure cynotechnique très élaborée, le plus grand chenil d'Europe avec une capacité de près de 700 chiens, une clinique et son équipe de vétérinaires, 150 hectares pour héberger et travailler les chiens et les conducteurs. 

Formations:
- formation de base : conducteur de chien, aide dresseur
- formation: moniteur, moniteur qualifié
- formation de spécialité : moniteur de pistage, recherche et détection
d'explosifs ou de produits stupéfiants, mise en condition opérationnelle, chef de cellule cynophile, homme d'attaque
Formation de base des chiens pour la marine, l'aviation, l'armée de terre… 
Les achats sont réalisés en France, en Allemagne, en Belgique et en Hollande. Les chiens achetés doivent répondre à certains critères :
- qualités requises au niveau vétérinaire : trois points importants sont étudiés sur les
chiens recherchés avec ou sans pedigree. Sans boiterie, hanches et coudes indemnes de dysplasie. Mâchoire avec dents solides et crocs entiers, pas de problème cardio-vasculaire , capacités physiques optimums.
- Au niveau cynotechnique : test de mordant, absence de peur aux détonations, joueur (recherche d'explosifs, de stupéfiants)

 Insigne: Ecu en forme de fortification à la Vauban, d'or vuidé et rempli d'argent, chargé en chef du N° 132 en chiffres d'azur, portant la devise

 




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.