Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Ethologue - Ethologie - Loup
Relation interspécifique entre Homo sapiens et Canis lupus familiaris. Est-ce que la hiérarchie existe? 29/12/2014 [Lu 429 fois]


Relation interspécifique entre Homo sapiens et Canis lupus familiaris. Est-ce que la hiérarchie existe?
Joseph ORTEGA




 


 


Certains déclarent pour se faire remarquer, démontrant ainsi une méconnaissance importante d'expérience de terrain, que la hiérarchie n'existe pas chez les chiens.


Déjà il faut savoir ce que l'on entend par hiérarchie. C'est quoi Le concept de hiérarchie en éthologie. Il s'agit des règles nécessaires au sein d’un groupe d’une même espèce sociale.


Une étude faite pour la première fois par Schjelderup-Ebbe en 1935, mettant en évidence le "pecking order" (ordre des coups de bec) chez les poules. Une hiérarchie de dominance pour résoudre les conflits en cas de compétition par rapport à une ressource (alimentation, partenaire sexuel, aire de repos…). On va retrouver cela chez toutes les espèces sociales, y compris chez l'humain. Si les règles, les lois n'existeraient pas: l'humain vole quelque chose qui lui plait, qui se sert dans le jardin du voisin, qui bouscule quelqu'un qui entrave son passage, qui refuse de travailler, qui tue quelqu'un qui ne lui plait pas, qui met le feu à une habitation, en cas de guerre c'est le soldat n'ayant aucune expérience qui commande les officiers, etc.


Il faut pourtant faire une distinction entre la dominance librement consentie, celle d'un leader en qui en a confiance car il dispose de capacités importantes qu'il met en jeu pour la survie du groupe;  et celle du dictateur, du tyran, qui se sert de manière abusive et douloureuse de son rang social. Dans le premier cas le meneur dirige sans brutalité en respectant lui-même les règles de base, avec en plus des relations d’affinité avec les membres du groupe, on l'apprécie pour tout ce qu'il peut apporter. Dans le second cas l’individu qui


domine les autres est celui qui sort vainqueur du plus grand nombre de combats, on peut observer cela dans les comportements artificiels comme des loups qui vivent en parc.


 


La relation homme/chien date de plus de 100 000 ans, des centaines de générations qui ont vécues en coopération, avec des règles de base importantes qui existent toujours. Le chien dépend de l'humain pour sa survie, donc il doit obligatoirement et naturellement respecter les règles émises: les interdictions comme, venir dormir sur le lit du maître; occuper un fauteuil et interdire au maître d'approcher; ne pas admettre qu'on s'approche de lui lorsqu'il mange ou qu'il dort; exiger qu'on lui donne à manger, qu'on le sorte, qu'il décide de la promenade, etc.


Il faut savoir que la plupart des troubles du comportement viennent de ces défauts engendrés par les humains: il y a les dominants brutaux qui prennent plaisir à écraser les chiens; et de l'autre côté ceux qui prennent le chien pour un enfant à chouchouter, lui faisant vivre une vie d'humain sans respect pour son espèce.


Dans une meute de loup, les leaders sont le couple dominant, les autres sont en général les 2 ou 3 portées qu'ils ont eu, des jeunes qui ne partiront qu'à la puberté , autour de 2 ans. Quelque chose prévu par la nature pour éviter la consanguinité, cette sélection toujours pratiqué par l'humain.


Donc, étant donné que les chiens, si l'on compare avec leur ancêtre, reste avec une mentalité de chiot toute sa vie (ce qu'on nomme une néoténie), lorsqu'il vit avec des humains c'est dans sa tête un louveteau qui doit respecter les règles sociales, ce qui lui donne un parfait équilibre.


Il faut savoir aussi que cela est une nécessité pour son bien-être psychologique, si on lui donne le droit de diriger le groupe, s'il n'y a pas d'interdiction, ni de respect, il souffre dans sa tête et stresse.


Ensuite, il y a l'acquisition d'apprentissages, donc de contrôle du maître en toutes circonstances, tout dépend des méthodes utilisées. En méthode classique, on est dans la contrainte et la brutalité; en Méthode Naturelle c'est une relation intime entre le maître et son chien, un partage , des échanges, tous basés sur du positif et de l'agréable, ce qui donne un chien volontaire qui en redemande toujours, pour le plaisir!


 


 Anecdote concernant la hiérarchie!


Un couple m'interroge pour savoir comment régler le problème de leur chienne: "elle fait toute les nuits ses crottes dans la maison". Ces personnes ont mis des règles simples et obligatoires pour leur gentille chienne qui paraît très équilibrée, elle ne peut accéder à la chambre qui est à l'étage, grâce à une barrière. Je vais donner le conseil le plus simple: accoutumer progressivement celle-ci à rentrer dans une Vari-Kennel, d'abord ouverte et contenant des friandises et la gamelle au bon moment, puis fermée de plus en plus longtemps. En théorie un chien ne fait jamais où il dort, même un chien attaché dans une ferme va au bout de la chaîne pour faire ses besoins.


Ils m'indiquent que cela n'a pas marché et qu'elle a fait dans sa cage.


Avant de les revoir, ils m'informent qu'ils ont loué un camping-car pour partir en vacances. Je vais les revoir au retour, et oh surprise la chienne ne fait plus ses besoins la nuit, ils sont étonnés. Conclusion, elle dormait dans le véhicule, donc dans la chambre, je leur conseille maintenant de la laisser dormir dans leur chambre, le problème a disparu. Evidemment, on ne peut accepter cela que si le chien est équilibré et si les maîtres ont établis des règles sociales qui respectent l'espèce canine: interdictions de zone ou de fauteuil, permettre l'accès à la gamelle et au lieu de couchage en douceur, obéir avec plaisir aux ordres ou en promenade, etc.

 

Voir mes livres et stages comme "Formation des comportementalistes" en 7 jours!!!




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.