Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Mauvais traitement envers un animal
Les chiens au menu 09/07/2007 [Lu 1613 fois]
Les chiens au menu

Plus de 50% des sud – coréens mangeraient au moins une fois par an du chien. Les restaurants affichent au menu un plat traditionnel le « boshingtan ». La bêtise et la superstition attribuent à cette viande des vertus aphrodisiaques et un accroissement de la force physique, d’autre part la croyance populaire veut que la viande soit plus tendre lorsque les animaux souffrent au moment de la mort en étant assassinés ou étranglés. Sur le marché de Moran au sud de Séoul, on peut acheter des carcasses séchées de chiens.

Aux philippines également, on sait de quelle horrible manière ils sont préparés par l’IFAW (International fund Animal Welfare) «des chiens qui s’agitent convulsivement lorsqu’on leur brûle les poils avant de les égorger ou avant qu’on ne leur plante un clou dans la gorge pour les saigner ». Quant aux pourvoyeurs, ils ramènent les chiens les pattes retournées dans le dos et attachés sur les portes bagages des voitures.

Les Akhas, entre la Birmanie et la Thaïlande, pays de la drogue et du pavot, mangent de gros chiens noirs à museau court et aux oreilles pointues. Ils prêtent à cette chair des vertus aphrodisiaques et antipaludéennes.

Plus près de nous, en Suisse, selon le Dr Jeannin, jusqu’en 1954 le chien était consommé. Il a fallu attendre une campagne de presse dans la gazette de Lausanne pour qu’un arrêté du Conseil Fédéral en interdise la consommation. Dans le livre de Manfred Koch – Kostersitz « 400 Ratschläge für den Hundefreund,  on peut lire «  les chiens abattus pour être mangés ou utilisés dans d’autre buts, doivent passer à l’inspection sur la Trichnine prévue par la loi... » ou même «  de nos jours on rencontre encore des gens qui utilisent la graisse de chien contre les rhumatismes, les engelures et abcès. En fait, cela ne guérit pas et ne fait pas de mal. Ce qui est dangereux, c’est de faire un emploi interne de graisse de chien contre la Tuberculose comme cela arrive encore aujourd’hui.



 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.