Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Ethologue - Ethologie - Loup
L'ELEVEUR EST SOUVENT RESPONSABLE DES TROUBLES DE COMPORTEMENT DE VOS CHIENS 31/07/2007 [Lu 1139 fois]

Lorsque l'on recherche l'origine d'un trouble du comportement, il arrive souvent que l'on remonte à des négligences des éleveurs concernant le milieu d'éveil...


La préparation des comportements inadaptés chez l’éleveur

Il est commun d’estimer le coût d’un chiot en fonction de la rareté de la race, de l’origine des géniteurs, de la prolificité de la race, du lieu de résidence de l’éleveur, de la réputation de l’élevage avec ses résultats en expo, de la valeur du sujet par rapport à la demande actuelle (couleur, taille), par rapport à ses frères et sœurs (choix de portée), etc.

Mais l’éleveur a-t-il pris réellement conscience que ce que vont retenir les maîtres, s’il s’agit de particuliers, c’est le fait d’avoir un compagnon bien dans sa tête, qu’ils peuvent emmener partout avec eux sans problème.

Ce qui signifie, et de nos jours tous les éleveurs devraient en avoir conscience, c’est qu’ils ont d’abord une mission pour construire la base d’un individu.

A quoi sert de vendre des chiens magnifiques qui exposent le maître à des problèmes quotidiens dans les relations, de véritables sources d’ennui, il vaut encore mieux aller chercher un chien sans origine mais qui a été préparé à la vie en Société. en société…

Le choix des géniteurs

Les parents doivent démontrer un parfait équilibre caractériel, ni craintifs, ni agressifs.

La mère compte encore plus que le père, pas d’un point de vue génétique mais car elle va servir d’exemple à ses petits. Fait-elle la fête aux visiteurs ou va-t-elle se cacher sous un meuble ou au fond du chenil ?

La qualité de la saillie

Une saillie par contrainte (viol) ou une insémination artificielle peuvent laisser des traces dans le psychisme de la mère. Certaines chiennes vont refuser les petits, elles ne démontrent pas d’instinct maternel, peuvent les agresser.

La gestation

Il faut éviter les traumatismes, n’oublions pas qu’elle ne communique pas avec les fœtus uniquement par des substances nutritives mais aussi avec ses émotions. Une mère heureuse transmet du positif. N’oubliez pas les caresses sur le ventre et de parler aux futurs chiots.

La mise-bas

Un problème au moment au moment de la mise au monde peut engendrer des problèmes dans la vie future des chiots.

Le milieu d’éveil

Il s’agit en quelques semaines seulement, de construire tout l’avenir relationnel d’un chiot. Etes-vous prêt à faire quelques petits efforts ?

De 0 à 8 jours

Manipulations en douceur, surtout d’ordre tactile. La surface doit être anti-dérapante pour qu’il se déplace (moquette). Peu de lumière. Laisser le goûter l’humain par le léchage. On peut pratiquer les tests des réflexes (de fouissement, de retournement, etc…). Temps à consacrer : deux à trois fois 15 minutes par jour.

De 8 jours à 3 semaines

Tous les sens doivent être sollicités. Auditif, Olfactif, tactile, visuel. Changer régulièrement les types de stimulations. Faire des tests originaux. Temps à consacrer : 3 à 4 fois 15 minutes par jour.

De 3 semaines à 8 semaines

Changer souvent les stimulations et augmenter leur niveau (à 4 semaines, il doit connaître l’intensité des sons, des contacts, etc… qu’il aura à l’âge adulte.

Dés 3 semaines, promenades en voiture avec la mère. L’élevage doit être un milieu « ouvert » et non un endroit aseptisé, les chiots doivent avoir des contacts avec d’autres personnes que les éleveurs (y compris les enfants et les personnes ayant une attitude « anormale » comme un handicapé dans un fauteuil), avec d’autres races que celle qu’ils connaissent, avec d’autres espèces (chat, cheval, lapin, …). Surtout pas de séparation précoce avec la mère. On peut commencer l’éducation par la Méthode Naturelle dés l’âge de 3 semaines ; au moment du départ de l’élevage le chiot devrait connaître : Le rappel immédiat, les positions assis, couché, debout, la marche au pied avec ou sans laisse, le rapport d’objet, la hiérarchisation à l’humain.

Temps à consacrer : 4 à 5 fois 15 minutes par jour (avec l’ensemble de la portée).

Attention de ne pas en faire trop !

Il est vrai que selon la race, la lignée, les individus, les besoins sont différents ; je n’ai fait qu’indiquer une moyenne, ce qui est certain c’est qu’il ne faut pas en faire trop peu, ni dépasser la dose prescrite. Certains éleveurs ayant cru bien faire avaient augmenté le degré des stimulations avec radio en permanence, pétards, et. résultat, ce chiot ne pouvant « récupérer », cela a donné des portées entières d’hyperactifs !

A quels problèmes s’expose-t-on si on ne suit pas ces conseils ?

Le chiot est un organisme vivant qui va se trouver modelé par le milieu que l’humain va lui offrir aux premiers jours de sa vie.

L’environnement satisfait-il ses besoins de base dans les domaines du physique, du social, de l’émotionnel, du cognitif ?

Le cerveau est en train de construire dans tous les domaines, les acquisitions qui ont été mal faites ou qui n’ont pas été réalisées seront perdues à jamais.

Un chiot élevé dans le noir pendant 3 mois devient aveugle, jamais il ne pourra voir. Un chiot qui a une carence affective ou sensorielle aura des problèmes toute sa vie…

I – socialisation normale

* C’est l’imprégnation ou identification du partenaire social ou sexuel

* L’attachement primaire à la mère

La soumission aux adultes. Le détachement de la mère

Réguler la motricité et les morsures. Le rituel de soumission et d’apaisement

Les problèmes :

La dyssocialisation

Il n’a pas acquis lors de son développement les mécanismes primaires d’inhibition sociale. Il ne sait pas communiquer.

Pas d’autocontrôle correct car séparé trop tôt avec la mère (4 semaines) ou bien mère pas assez ferme.

Avec les chiens il ne sait pas s’arrêter, il ne sait pas se soumettre (même s’il est mordu).

Avec les gens on ne parvient pas à le calmer, sinon le contraire il mord.

II – L’homéostasie sensorielle normale

C’est l’équilibre entre l’organisme et le milieu, acquis par un milieu riche en stimulations nombreuses et variées. C’est chez l’éleveur qu’il prendra les références de ce qu’il pourra supporter plus tard, si celles-ci sont peu élevées, son avenir de chien est bien triste.

Les problèmes :

L’hypersensibilité, hyperactivité (HS – HA) : Hyper-vigilance, agitation, réactions disproportionnées, mord, détruit, est malpropre, dort peu.

Anxiété de séparation : Ne peut rester seul, détruit, est malpropre, dépression, immobilité de la face, sensibilité aux bruits, refus du contact.

Anxiété de privation :Est malpropre, agresse par peur. Certains sont prostrés, se lèchent, mangent et boivent sans arrêt. Evolution vers l’anxiété intermittente (périodes d’hyper et d’hypoactivité) et l’anxiété permanente.

III – La soumission aux adultes et la hiérarchisation normale

Un période qui commence chez l’éleveur et se poursuit chez le maître. A l’attachement à sa mère vont succéder le détachement, la régulation de la motricité et des morsures, le rituel de soumission et d’apaisement.

Le maître est la mère et le chef de meute

Le chien doit être dominé par tous les humains

Il assiste au repas sans rien obtenir, il mange après et seul.

Il ne dort ni dans la chambre ni dans le couloir.

Dans tous les jeux c’est le maître qui décide du début et de la fin.

S’il montre les dents, le soulever par la peau du cou avec un visage menaçant

Les problèmes :

Désocialisation

La dégradation progressive du comportement social.

Sans repères hiérarchiques, le chien devient le meneur du groupe. Surtout s’il vit en espace limité et souvent au contact du maître (statut de bébé).

Les agressions vont survenir par
irritation ou par hiérarchie.

Ce chien devient souvent asocial avec les congénères, il ne supporte pas qu’ils approchent du maître.

Chez les canidés la meute est monarchique et le pouvoir autocratique, la proximité relationnelle entre le maître et son chien n’inclut pas une égalité de statut hiérarchique.

Les éducateurs et beaucoup de comportementalistes pensent que le problème de hiérarchie peut être réglé par eux-mêmes et sont fiers de démontrer qu’avec eux le chien est soumis. Il est évident que la relation hiérarchique doit être établie au préalable, pour que cette personne, en l’occurrence le maître, soit l’objet d’une agression de dominance, le chien est indifférent vis-à-vis des inconnuS.

La dominance devrait être établie de manière claire et précise entre 4 mois et la puberté par tous les membres de la famille. Il est plus facile de mettre en place celle-ci avec un chiot de 8 semaines qu’avec un chien de 50 Kg (test de l’os).




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.