Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : dessin et texte humoristique
Alexandre Dumas et les chiens.Pourquoi les chiens se reniflent les fesses? 21/12/2007 [Lu 1814 fois]
Pourquoi les chiens se reniflent les fesses?

Alexandre Dumas et les chiens :

Le texte que nous publions est tiré de la préface de l’histoire des chiens, écrite pour son ami Bénédicte-Henry Revoil. Alexandre Dumas reprit ce texte dans son livre Histoire de mes Bêtes, s’inspirant d’une légende du fabuliste Phèdre affranchi par l’empereur Auguste.

“  Il n’est personne qui n’ait remarqué la façon dont les chiens s’abordent et personne qui n’ait cherché à se rendre compte de cette manière de se donner “ une poignée de mains ”.

“ Quelques naturalistes pensent avoir résolu la question, mais je préfère aux explications des modernes la légende des anciens.

“ Pline prétend que les chiens de la Laconie, voyant la chute d’Hippias et le triomphe des lois de Clisthènes, c’est-à-dire l’ère de la démocratie s’établir en Grèce, voulurent, eux aussi, s’établir en république. Mais pour que leur république à eux ne fût point sujette aux bouleversements dont leurs ancêtres avaient été témoins dans les différents essais qui en avaient été faits jusqu’alors, ils résolurent de s’assurer de l’appui de Jupiter, en demandant sa permission et en quelque sorte son protectorat.

“  En conséquence, ils tracèrent sur parchemin une supplique au maître du tonnerre et chargèrent un Lévrier de lui porter leur pétition sur le Mont Olympe.

“ Pour faire honneur au messager, qui s’en allait tenant la supplique entre ses dents, une cinquantaine de chiens choisis parmi les plus considérables résolurent de l’accompagner jusqu’à l’Eurotas, qui, chacun le sait, même ceux qui n’ont pas suivi son cours, est un fleuve dans le genre du Manzanarès, du Var et de l’Arno, c’est-à-dire qu’on peut le passer à pied sec pendant les trois-quarts de l’année.

on n’avait donc aucune inquiétude pour le messager.

“ Mais en arrivant sur les rives on vit, grâce à un terrible orage qui avait éclaté la veille, le fleuve roulant ses eaux à pleins bords.

“  Le messager n’était pas embarrassé pour traverser le fleuve ; il nageait comme une loutre, mais il songeait que dans la traversée un malheur pouvait arriver à la supplique.

“ Où la mettre pour que l’eau n’en effaçât point les caractères ? Le messager n’avait ni poche ni escarcelle à l’abri de l’eau.

“  Un des chiens de l’escorte, et qui à cause de sa finesse et de ses ruses passait pour le fils du renard, s'écria comme Archimède:

 "Eureka ! c’est-à-dire : j’ai trouvé !

“ Il prit alors la supplique aux dents du Lévrier, la roula comme une cigarette, et la fourra…, où M. Vidocq nous a appris que les forçats fourraient leurs limes faites avec des ressorts de montres.

“  Le Lévrier, rassuré sur le sort du message, sauta bravement à l’eau, traversa l’Eurotas sans accident, et, arrivé, sur l’autre bord, fit de la patte un signe d’adieu à ses compagnons. Puis s’élançant à toutes jambes dans la direction du Mont Olympe, il disparut.

“ Jamais depuis on n’a revu le messager. ”

“  Absence prolongée et inquiétante qui explique la façon dont les chiens s’abordent depuis ce temps-là.

“ Ils espèrent dans chaque chien inconnu qu’ils aperçoivent retrouver le messager qui leur rapporte la réponse de Jupiter.

“ Maintenant, quelques auteurs qui se sont préoccupés de ce que pouvait être devenu le malheureux ambassadeur, prétendent qu’il obtint l’autorisation de Jupiter, mais qu’un grand brouillard l’ayant surpris en descendant de l’Olympe il s’égara, marcha toujours devant lui, traversa l’Océan sur les glaces polaires, arriva en Amérique, et fut le Washington de ces chiens de prairies, qui, chacun le sait, vivent en république au milieu des déserts du nouveau monde, depui
“ Maintenant, quelques auteurs qui se sont préoccupés de ce que pouvait être devenu le malheureux ambassadeur, prétendent qu’il obtint l’autorisation de Jupiter, mais qu’un grand brouillard l’ayant surpris en descendant de l’Olympe il s’égara, marcha toujours devant lui, traversa l’Océan sur les glaces polaires, arriva en Amérique, et fut le Washington de ces chiens de prairies, qui, chacun le sait, vivent en république au milieu des déserts du nouveau monde, depui

 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.