Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : La méthode naturelle
LE CHIEN REGULATEUR A L'ECOLE DES CHIOTS 03/03/2010 [Lu 2492 fois]
LE CHIEN REGULATEUR A L’ECOLE DES CHIOTS©


Il est très important pour un chiot d’apprendre à communiquer avec ses congénères, si cela n’est pas réalisé à la bonne période, il risque de souffrir de troubles hiérarchiques plus tard.

Les causes
Tout peut commencer chez l’éleveur avec ; une mère trop permissive, une mère anxieuse, un mère agressive avec les autres chiens, avec le manque de contact avec d’autres chiots (chiot unique), pas de présence de chiens adultes qui peuvent le remettre en place, un chiot qui domine dans sa portée en agressant ses frères et sœurs et en défendant la gamelle ou un jouet. Il n’a pas appris l’inhibition de la morsure et l’attaque est sa manière de s’exprimer.

Certaines races ont été préparées génétiquement pour avoir un tempérament agressif comme d’autres espèces (taureaux de combat, poissons combattants, etc.), par exemple les terriers qui combattent les nuisibles, les lignées de chien de travail pour qui il est nécessaire d’avoir un seuil de déclenchement très bas et une grande résistance à la douleur (on a vu le cas extrême des chiens de combats).

Chez le maître
Si celui-ci ne reçoit pas de règles hiérarchiques ou si celles-ci sont floues.
Si les maîtres ne le mettent pas en contact avec des congénères ou l’empêche d’en avoir (chiot pris dans les bras systématiquement à l’approche d’un autre chien).
Si le chiot est confronté à un autre chiot au cours d’un combat rituel de jeu, il est réconforté, soutenu par le maître en chassant ou on punissant l’autre chien.
Si le chiot est malade et se trouve chouchouté sans contact avec des congénères ;
S’il a été pris trop jeune (malgré la loi qui fixe l’âge d’adoption à 8 semaines), souvent pour faire une bonne action : chiot trouvé, chiot orphelin, chiot donné ou vendu sur le marché…
Il arrive que certains maîtres craignent pour leur jeune protégé à l’école du chiot, s’affolant dés qu’il y a des batailles, alors que celles-ci sont tout à fait naturelles, il s’agit de combats « pour rire » qui sont nécessaires pour apprendre à communiquer, où on constate que cela ne va pas très loin, le chiot mordu couine, celui qui est au-dessus va interrompre son attaque. La prochaine fois ce sera à l’autre de dominer, et ainsi de suite, c’est l’apprentissage de la morsure inhibée. Il faudra néanmoins que le moniteur veille à équilibrer sa classe de chiots, d’une part en faisant le petit test que je préconise à l’arrivée de chaque chiot afin de faire apparaître un problème comportemental (rapports avec le maître en particulier la hiérarchie, socialisation aux personnes et aux chiens, etc.), ensuite en ne mettant pas un chiot agressif ou trop brutal avec un chiot trop inhibé, surtout s’il y a disproportion importante de taille (par exemple un Rottweiler de 6 mois avec un Yorkshire de 2 mois).


Le chien régulateur
Il peut s’agir d’un mâle ou d’une femelle, peut importe la race et la taille, j’ai pu faire des essais avec différents sujets qui se sont avérés positifs. Par exemple, j’ai utilisé un American Staffordshire très puissant avec une mâchoire énorme, qui pouvait impressionner les jeunes turbulents avec sa seule présence ou un grognement, ayant rarement recours à la prise au cou pour maintenir au sol. D’autre part, ma chienne Berger des Pyrénées, de petite taille, que les jeunes Rottweilers ou Cane Corso de 6 mois prenaient pour un nouveau chiot, s’empressant d’attaquer, et là ils étaient reçus avec une telle hargne qu’ils se modéraient ensuite leur comportement d’accueil.  
Un chien adulte bien dans sa tête, calme et sûr de lui, en cas de problème il corrige le chiot en le retournant sur le dos et en le maintenant au niveau du cou ou du museau jusqu’à ce qu’il se calme.
Les chiots apprennent à le respecter et à se soumettre par des postures d’apaisement. Il tient le rôle d’éducateur dans la socialisation intraspècifique, sa fonction n’est pas de faire mal ou de blesser mais plutôt d’impressionner, un comportement qui marque psychologiquement comme cela se fait chez les loups. Les chiots visés sont ceux qui attaquent systématiquement avec hargne les autres chiots, mordeurs souvent jusqu’au sang.

  




 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.