Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Les troubles du comportement
MON CHIEN N'ARRETE PAS DE BOUGER! 03/03/2010 [Lu 4096 fois]
LE CHIEN QUI N’ARRETE PAS DE BOUGER
Joseph ORTEGA

Quoi de plus désagréable qu’un chien qui remue sans cesse, qui mordille, qui aboie pour un rien, on le qualifie d’hyperactif. On retrouve ce comportement chez certains enfants incapables de fixer leur attention, souvent en échec scolaire. Chez le chien l’origine est souvent due à un problème de départ chez l’éleveur issu du milieu, comme le manque de stimulations sensorielles. Dans tous les cas ce chien est qualifié d’épuisant par les maîtres…


L’origine du problème

      - Certaines races ont des tendances à l’hyperactivité : terriers, border collie, setters,  malinois issus de lignée de travail…

-         Manque de stimulations sensorielles durant les premières semaines de vie, le chiot doit intégrer des informations sur le milieu où il devra vivre plus tard (homéostasie sensorielle), sinon à l’âge adulte il aura peur de tout ce qui présentera un seuil supérieur

-         Trop de stimulations nuit également, le chiot a besoin de période de repos, on ne devrait pas dépasser une heure par jour de sollicitations

-         Une mère anxieuse qui bouge sans arrêt, transmettant par mimétisme une hypervigilance chez ses chiots

-         Mère trop permissive

-         Absence d’un chien adulte éducateur, séparation précoce de la mère (avant 5 semaines)

-         Renforcement par les maîtres (surtout avec certains enfants qui sollicitent le chiot souvent) lors des jeux ou des comportements de salutation (sauter, exciter).

-         Chien élevé en confinement (appartement ou chenil) qui ne peuvent s’exprimer physiquement et mentalement. Un chien a besoin de courir, jouer, explorer pour être bien dans sa tête. Enfermé, il développe des stéréotypies (mouvements répétitifs comme ceux des animaux de zoo ou du cheval en box : tics), et lorsqu’il sort il est très agité

-         Chien présentant un hyperattachement, qui ne supporte pas l’absence du maître,  détruisant et aboyant pendant son absence et étant hyper excité à son retour

-         Chien dominant qui impose le jeu, ne veut pas lâcher ce qu’il tient


Signes apparents

-         Hypervigilance : il est toujours sur le qui-vive, démarrant au quart de tour

-         Anxiété dans des situations nouvelles

-         Malpropreté

-         Troubles du sommeil (moins de 8h par jour)

-         Manque de contrôle des comportements : activité motrice exagérée, il ne tient pas en place, aboiements, stéréotypies (tourner en rond, léchage, etc.)

-         Comportements de substitution : creuser, détruire, coprophagie

-         Boulimie : mange souvent

-         Mordillements d’excitation sur le maître, ses vêtements, la laisse

-         Ne répond pas aux ordres : rappel, incitation au calme

-         Incapacité de s’arrêter

-         Tendance à poursuivre les objets en mouvements (véhicules ou animaux)

-         Saute sur les gens

-         Troubles de l’apprentissage, très distrait, ne peut se concentrer

-         Risque de troubles hiérarchiques


Rééducation

Elle doit être évidemment adaptée à chaque cas, en fonction de l’origine du problème. S’il s’agit d’un chiot ayant vécu chez l’éleveur dans un milieu hypostimulant, il est conseillé de lui faire fréquenter une école du chiot dés 2 mois, il peut encore récupérer, après 3 mois il restera toujours quelque chose !


-         Offrir des moyens de faire sortir l’énergie : promenade en liberté au moins une heure par jour, si possible dans des endroits inconnus (il vaut mieux choisir une promenade en forêt ou à la campagne où les éventuelles sollicitations sont peu nombreuses)

-         Se faire accompagner lors des sorties d’un autre maître possédant un chien très calme (imitation du congénère)

-         Donner des repères par : des exercices d’obéissance par la récompense ( Méthode Naturelle), du jeu comme le rapport d’objet où le maître reste le maître du jeu (c’est lui qui débute et met fin au jeu)

-         Etablir un cadre hiérarchique sain avec des interdictions afin de rassurer

-         On évite de punir sinon on augmente l’anxiété

-         Ne pas avoir de signaux contradictoires ou qui renforcent  les mauvais comportements : rester calme, respirer, ignorer les séquences d’excitation ou arrêter l’activité si le chien s’excite. Ne pas rassurer ou prendre dans les bras en cas d’inquiétude

-         Changer les rituels de départ, d’arrivée, de nourrissage si ceux-ci déclenchent le chien

-         Faire du pistage, un exercice qui incite au calme et à la concentration pour suivre les molécules odorantes

-         On peut se faire aider par un vétérinaire homéopathe qui donnera un traitement afin de rééquilibrer et calmer. Les essences florales du Dr Bach peuvent également être utilisées

-         Utilisation du diffuseur de phéromones qui calment (DAP)


Pour en savoir plus, le site de l’auteur : http://ecole.du.chiot.free.fr/







 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.