Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Articles Divers
A PROPOS DU CLICKER 14/05/2006 [Lu 4571 fois]
Pour répondre aux interrogations des internautes qui visitent le site, voici mon avis objectif sur le Clicker Training, néanmoins ne vous attendez pas à une critique acerbe car je ne peux que respecter une méthode où l’on n’exerce aucune contrainte sur le chien.

La question historique
Le criquet est un jouet pour enfant qui existe depuis le Moyen-âge (une petite tôle fine qui clique lorsqu’on appuie dessus), lors du débarquement de Normandie il sera utilisé par les parachutistes pour se retrouver dans la brume (voir le film « Le jour le plus long »).

Les animaux qui servaient pour la guerre dans les années 60 (Vietnam) ont été formés selon les principes de l’école béhavioriste (SKINNER-WATSON) sur le renforcement positif... Par exemple : affamer des chiens, puis les mettre à la détection de mines. Sur chaque mine se trouvait une partie de la ration ; celles qui n’étaient pas découvertes, c’était de la nourriture en moins... Il ne s’agit pas encore de Clicker.
EN 1990, Karen PRIOR va appliquer cette règle sur les dauphins, puis sur le chien. C’est en travaillant avec un dresseur de chiens militaires, Gary WILKES qu’elle mettra au point le fameux Clicker alors que jusque là elle utilisait le sifflet. Elle sortira son livre en 1992 « « A dog and a Dolphin : Training without punishment » (un chien et un dauphin, entraînement sans punition), cet ouvrage fera un tabac, en particulier grâce à un article publié dans « Dogs in Canada » un célèbre mensuel.

On va y retrouver les grandes lignes de ma Méthode Naturelle (inventée en 1978!!!!).


La méthode Clicker :

1) renforcer ce que l’on veut fixer

2) ignorer ce qui n’est pas intéressant

3) la récompense doit être associée immédiatement

4) le clic doit avoir valeur de signal
      - le clicker est tenu dans le dos
       a) on offre de la nourriture en cliquant (première phase)
       b) on clique et on offre de la nourriture 
           (deuxième phase)

      - le chien me regarde :
        Je clique et je récompense

      - le chien me regarde, il s’asseoit :
        Je clique et je récompense


5) Vous pouvez maintenant sélectionner les comportements comme bon vous semble.
C’est un jeu où vous devez saisir le moment précis que vous désirez fixer, comme avec un appareil photo. Imaginez que vous ayez à faire une photo de saut par dessus une haie, vous devez déclencher votre appareil au moment où le chien est exactement à mi-corps. Avant ce n’est pas bon, après ce n’est pas bon !


6) Il est recommandé d’utiliser le « shaping » ou modelage en renforcant chaque approche du bon comportement (ce que j’appelle en Méthode naturelle les approximations successives).

7) On peut maintenant employer le TARGETSTICK ou tige de métal ou de bois d’une longueur de 85 cm selon Karen Pryor (aujourd’hui, ils sont télescopiques : une vieille antenne radio de voiture peut faire l’affaire).
Le but c’est d’apprendre au chien à toucher l’extrémité de cette baguette en lui mettant devant le nez. Dès qu’il le fait, on clique.
Par la suite, il doit venir de lui-même touchez le bout, même si la baguette est éloignée. L’objectif c’est d’orienter le nez du chien vers celui-ci.
Enfin, on peut transférer le touché à un autre objet, en cliquant lorsque le chien suit la baguette et pose le nez sur cet objet.

LES PRINCIPALES CRITIQUES DE LA METHODE CLICKER


- Elle n’est pas innovante

Nous avons vu que les principes de la Méthode Naturelle sont repris, y compris pour le Targetstick que j’utilise (sans l’appeler ainsi) depuis toujours, en fixant une récompense au bout d’une baguette, pour aider les personnes qui ne peuvent pas se baisser lors de l’apprentissage de la marche au pied de leur chiot. Elle sera employée également avec la récompense au bout en obérythmée pour apprendre au chien le travail à distance. La différence avec la Méthode Naturelle, c'est que la M. N. va 100 fois plus vite pour éduquer...


- Elle manque de joie
Il est vrai qu’elle est froide et impersonnelle, sans sentiment exprimé (c’est-à-dire à l’opposé de la Méthode Naturelle où on doit devenir un partenaire de jeu actif). Elle peut par contre convenir aux personnes qui n’osent pas montrer leurs sentiments en public, aux timides et aux introvertis. Les chiens sont transformés en Zombies...


- Elle ne fixe pas de signaux
Il n’y a pas d’ordre à mémoriser pour le chien, ce qui n’est pas le cas avec la Méthode Naturelle où l’on utilise deux canaux de communication : le verbal (voix) et le non verbal (geste) qui serviront plus tard à commander les exécutions d'une façon ou de l'autre.


- Il n’y a pas de mise en place d’exercices
C’est vrai que l’on ne peut l’utiliser pour faire des apprentissages un peu poussés qui demandent une certaine rigueur dans l’exécution alors qu’en Méthode naturelle dès la première séance (même avec un chiot de 2 mois ou moins !) on a la vitesse, la joie au travail et la précision.


- C’est surtout pour avoir l’air original qu’on l’utilise
Il est vrai que les détracteurs du clicker (certains le sont également de la Méthode Naturelle) disent que ceux qui s’en sont fait les apôtres sont surtout des personnes qui n’ont jamais rien prouver avec un chien et que n’importe qui peut l’utiliser sans jamais avoir fait d’éducation canine, voire de compétition !
Lors de notre participation au Championnat du monde d'Obedience à la Crufts sur le programme Anglo-saxon, les inventeurs du Clicker étaient là (Canadiens, Américains, Anglais, etc.). Nous en avons profité pour poser la question "Que pensez-vous du Clicker?". La réponse a été toujours la même: "C'est un truc pour les gens qui ne connaissent rien à l'éducation canine, du folklore, du cinéma, de la poudre aux yeux utilisée par les professionnels, etc.".
Quelque chose d'amusant pour les maîtres, pas pour les chiens, et qui ne peut mener à des apprentissages sérieux...


Conclusions

Pour résumer le Clicker Training, on parlera de Timing (le clic au bon moment) et de Shaping (renforcer les comportements à fixer).
Je pense que le clicker est une méthode robotisée qui pourrait convenir à des animaux comme le dauphin ou les oiseaux mais qui n’est pas l’idéal pour le plus vieux compagnon de l’homme qui partage son existence. Surtout à l’heure actuelle où l’on parle de champ morphique (Sheldrake) et d’apprentissage cognitif (Griffin).

Pour établir des rapports affectifs profonds il faut devenir un chien soi-même et participer avec son corps et ses pensées, c’est un investissement total de l’être où il ne faut pas hésiter à marcher à quatre pattes ou à se rouler par terre. Pour voir des rapports naturels il suffit d’observer les échanges entre deux chiens ou entre deux loups, plus on se rapproche de cette communication, plus on est dans le vrai...

Le clicker doit tout de même être respecté car c’est une méthode sans contraintes physiques ou mentales qui doit pouvoir être utilisée dans le cas de chiens ayant des problèmes comportementaux, en particulier ceux avec qui on ne peut avoir de contacts physiques ou même visuels.



 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.