Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Races canines
LE CHARPLANINA, un berger Yougoslave 10/06/2011 [Lu 900 fois]
Le Charplanina


Ce Berger Yougoslave a pris son nom de la montagne Char Planina à la frontière avec le Kosovo et la Macédoine.

Autres noms:
Charplaninatz
Sarplaninac

Sa première appellation était Berger d’Illyrie sous laquelle il avait été enregistré en 1939. Il a été le chien des Cunia, première peuplade, il avait été élaboré à partir du Dogue du Tibet comme beaucoup d’autres molossoïdes venus d’Asie.

Les Mongols vont introduire de nouvelles souches ainsi que les romains qui vont occuper le pays d’Illyrie en 33 avant notre ère. Au XVème et XVIIIème siècle les Ottomans qui envahissent le pays ont leurs Bergers d’Asie centrale originaires du Kazakhstan.

Les souches les plus anciennes auraient étaient conservées à Chara Bistra et Kobab, ainsi que dans les régions les plus isolées à 2600 mètres d’altitude.

Il faut rendre hommage à un cynologue autrichien, Karel Kammerer, qui va consacrer une étude des chiens de montagne des Balkans entre 1914 et 1918 qu’il nommera berger de Kras (Slovénie).

On l’utilisera dans l’armée qui aura son propre élevage en 1934 dans la région de Prizren, ainsi que dans la police avant l’arrivée des incontournables Bergers Allemands, plus souples dans l’éducation.

Selon le professeur Pavlovic il y a quatre grands types : Le Karabas (tête noire en Turque), le Merdjan (couleur perle en Turque), le Murdj (gris fer en Turque), le Sari (rouge en Turque) ; auxquels on peut rajouter le Baljus (panaché blanc à tâches noires).

Le professeur Muhich distingue le Ludi (chien fou) et le type nomade. Son rôle depuis les tribus nomades, c’est la conduite et la garde des troupeaux, il a souvent les oreilles coupées et porte un collier de métal à pointes pour lutter contre les loups.

Des chiens souvent à demi sauvages qu’ils vaut mieux éviter lorsqu’on passe dans les montagnes à proximité des troupeaux, d’autant plus qu’ils n’ont qu’une obéissance rudimentaire (il est indiqué d’être muni d’un bon bâton et de ne pas être accompagné d’un chien lorsqu’on part observer les loups !).

Il n’a pas la même sociabilité à l’humain que les sujets que nous connaissons chez nous… C’est un chien solide qui peut peser plus de 40 kg pour une hauteur moyenne qui a été ramenée à 62 cm (car en Serbie ou en Macédoine il peut faire plus de 70 cm), très résistant et rustique qui peut vivre en montagne par des températures extrêmes.

La couleur préférée est le gris fer. On trouve le gardien de troupeau qui l’accompagne durant plus de 5 mois en montagne et le gardien du troupeau et des bâtiments plutôt sédentaire.


En 1957 le nom de berger d’Illyrie sera supprimé sous la pression de l’armée yougoslave. La race va être reconnue par la FCI en 1989. Les premiers sujets parviennent en France en 1979.



Caractéristiques du Standard:

Apparence générale et caractère : Robuste, fortement charpenté, la taille au-dessus de la moyenne, bien proportionné.
Couvert d’un poil long, épais et assez grossier ce qui donne à son corps un aspect plus ramassé. Forte constitution, tempérament calme, bon caractère, bon défenseur qui n’est pas mordant. Dévoué à son maître et incorruptible.

Hauteur au garrot : Chez le chien, en moyenne de 62 cm, et chez la chienne, de 58 cm. On préfère les chiens de grande taille. Les chiens en-dessous de 56 cm et les chiennes en-dessous de 54 cm sont exclus de la reproduction. Le poids de 35 à 45 kg pour le chien, et de 30 à 40
kg pour la chienne.

Longueur du corps : Est un peu plus grande que la hauteur au garrot :
de 8 à 10 % chez le chien, et de 10 à 12 % chez la chienne.

Tête : La tête est proportionnée au corps et mesure environ 25 cm ou environ 40 % de la hauteur au garrot. Le crâne est un peu plus long que le museau, respectivement 58 et 42 % de la longueur totale de la tête. La femelle a le museau un peu plus long (57 et 43 %).
Profil supérieur du crâne légèrement convexe et profil du chanfrein droit. Les lignes des deux profils sont convergentes.

  • Crâne : Partie crânienne de la tête large, avec un sillon médian accusé. Vu de côté et d’en haut, il est légèrement convexe et peu bombé. Arcades sourcilières peu prononcées. Crête occipitale effacée.
  • Stop : Peu prononcé.
  • Museau : Plus court que le crâne, large et profond à sa base, il s’amincit légèrement et graduellement. Le chanfrein est étroit et large. Profil de la mâchoire inférieure commence par un arc et se confirme par une ligne droite divergente par rapport au profil du chanfrein.
  • Nez : Large et d’une pigmentation noire.
  • Lèvres : D’une épaisseur moyenne et tendues. La lèvre supérieure déborde légèrement l’inférieure. Les commissures des lèvres bien fermées, jamais renversées.
  • Dents : S’adaptant en ciseaux. Dentition complète.
  • Yeux : En forme d’amande, ni gros ni creux, châtains foncés ou châtains clairs, d’une expression calme mais pénétrante, jamais craintive. Les paupières, ainsi que les muqueuses visibles sont d’une pigmentation noire.
  • Oreilles : Plantées au niveau du prolongement d’une ligne imaginaire partant du bout du nez et qui passe par l’angle interne de l’oeil correspondant ou un peu plus bas. Elles sont pendantes, tombant à plat contre les joues, ont la forme d’un “V” et sont d’une longueur moyenne; quand on les tend légèrement, elles arrivent jusqu’à l’angle interne de l’oeil correspondant. Couvertes d’un poil court et épais.
    Encolure : Profil supérieur légèrement convexe ou droit dans la partie supérieure du cou. Profil inférieur droit. L’encolure est de longueur moyenne, mais à cause du poil long et touffu, elle parait plus courte. Elle est large, profonde et musclée, bien attachée à la tête et au corps, et sans démarcation accusée. Elle est légèrement relevée par rapport à la ligne dorsale. Sa peau est tendue et sans fanon. Le poil est touffu, long et rude, fermant au niveau du passage à la tête une collerette bien accusée, ce qui apparemment augmente la largeur et la profondeur de cette partie de la tête.

    Corps :

  • Vue d’ensemble : La ligne de dessus est horizontale ou elle est légèrement en pente on allant du garrot vers la croupe. Chez les chiens élevés en montagne, on tolère que la hauteur de la croupe soit à peine plus grande que celle au garrot, ce qui est pourtant indésirable. Le corps est un peu plus long que la hauteur au garrot.
  • Garrot : Légèrement prononcé et large, son attache avec le cou est forte et la démarcation peu apparente.
  • Dos : Droit et large, pas trop long. Sa partie lombaire plus courte, large et musclée.
  • Croupe : De longueur moyenne, oblique, large et bien musclée.
  • Cage thoracique : La poitrine est profonde, et avec son bord inférieur arrive jusqu’au coude, de longueur moyenne. Les côtes sont légèrement arquées. Le poitrail est large et musclé. Le tour de poitrine doit être au moins 20 % plus grand que la hauteur au garrot.
  • Ventre : Remonté et musclé. La ligne du profil inférieur remonte doucement d’avant en arrière. Les flancs assez courts. Le creux du flanc accusé.
    Queue : La queue est longue et arrive au moins jusqu’à la pointe du jarret. La ligne supérieure de la croupe, sans démarcation accusée, se continue par celle de la queue. Puissante à sa base, la queue est de plus en plus fine vers son extrémité. Le poil est touffu et, sur le bord inférieur de la queue il est plus long, faisant des franges. La queue est en forme de sabre, en action elle est soulevée. En action, elle peut être portée au-dessus de la ligne du dos.

    Membres antérieurs : Vue d’ensemble : Les membres antérieurs ont un bon aplomb, et sont proportionnés par rapport au corps; la hauteur de la pointe du coude se situe à 55 % de la hauteur au garrot. Les diverses parties des membres antérieurs sont proportionnées entre elles et par rapport au corps. L’épaule est suffisamment longue et large et bien attachée au corps, légèrement oblique, faisant avec la ligne horizontale un angle de 65° Le bras est plus oblique que l’épaule, faisant avec la ligne horizontale un angle de 55° . L’angle du coude (angle huméro-radial) est de 145°. Le coude est large, bien placé, très peu écarté des côtes. Avant-bras vertical, ossature et musculature bien développées, long, couvert sur sa face postérieure de poils longs faisant franges. Le carpe est large, épais et avec une légère démarcation. Le métacarpe, légèrement oblique, est large et fort. Pieds forts, de forme ovale, avec les doigts arqués et bien serrés. Les ongles sont noirs et solides. Tubercules digitaux et plantaires (soles) fermes mais souples, noires et pigmentation foncée.

    Membres postérieurs : L’aplomb des membres postérieurs, vu de derrière, est régulier et quelque peu plus large que celui des membres antérieurs. Vu de profil, il est régulier aussi, avec les angles des articulations suffisamment fermés. La cuisse est musclée, forte et arrondie, oblique, faisant avec la ligne horizontale un angle semblable à celui de l’épaule. L’angle du grasset (angle fémoro-tibial) est un peu plus ouvert que l’angle scapulo-huméral (environ 125° ). Le grasset est solide et large. La jambe est oblique, forte, avec la musculature suffisamment descendue et les franges bien prononcées.
    Jarret : Large et assez ouvert (angle d’environ 130°). Le métatarse est un peu moins oblique que le métacarpe. On y trouve rarement des ergots, mais s’ils existent il faut les enlever.

    Allures : Le pas est long et souple. L’allure préférée est le trot, avec de hautes enjambées et des longueurs moyennes. Au galop, il se montre un peu lourd, mais avec les sauts longs, couvrant bien le terrain.

    Peau : La peau est d’épaisseur moyenne, élastique et bien tendue sur les différentes parties du corps. Sans fanon. Toutes les muqueuses visibles sont noires ou d’une pigmentation foncée.

    Poil : La tête, les oreilles et les parties antérieures des membres sont couvertes de poils courts. Le cou, le corps, les parties postérieures des membres et la queue sont couverts de poils longs, presque plats et un peu grossiers. Sous le poil, on trouve le sous-poil, court, plus fin, très touffu et abondant. La longueur du poil sur le garrot est de 10 à 12 cm, et on ne permet pas qu’il soit plus court que 7 cm.

    Couleur : Le Charplaninatz est unicolore. Toutes les nuances des couleurs sont autorisées, depuis le blanc jusqu’au brun foncé presque noir. Les couleurs les plus estimées sont le gris verdâtre (gris fer) et le gris foncé. la robe pie ou les taches blanches ne sont pas permises. Chez les chiens pigmentés, des petites marques blanches sur le poitrail et sur les doigts sont permises, mais indésirables. Chez tous les chiens pigmentés, la teinte de fond est la plus accentuée sur les parties supérieures de la tête, du cou et du tronc. Sur les parties inférieures du corps il existe une dégradation de la teinte et aux parties inférieures des membres la teinte est plus claire passant à la couleur gris sale ou jaunâtre. Ces dégradations de la teinte ne peuvent être en aucun cas bien délimitées donnant l’aspect des marques claires ou de la robe pie.

    Poids : Chez le chien en condition de travail, le poids est de 35 à45 kg, et chez la chienne de 30 à 40 kg.





  •  
    Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
    Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

    Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.