Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Races canines
LES TERRIERS 17/06/2011 [Lu 1632 fois]
Les terriers

Les terriers sont des chiens de fort caractère, sélectionnés par les chasseurs pour être combatifs et résistants à la douleur, il faut en général qu’il soit de taille modeste pour pénétrer dans les trous pour la chasse sous terre. 

Les plus hargneux affronteront le blaireau ou le renard, les autres se contenterons des lapins. 

On remarquera que si au moyen-âge on trouvait ce type de chiens et ceci, jusqu’au 18ème siècle, aujourd’hui il n’y a pas de terriers français, la plupart venant d’Angleterre…

En 1350, Gacé de la Buigne, écrit dans son « Roman des deduis :
«  Et, se l’en ne scet ou le querre
On le va querrir dedans terre
Avecques ces bons chiens terriers
Que l’on met dedans les terriers ».

 Henri de Ferrieres dans son « Livre du roi Modus », écrit en 1370, le nomme tanier, car il va dans les tanières, par exemple du renard.


 

En  1570, l’évêque de Beth va noter : « Dieu nous a mandé le terrier si courageux. Que dans on cœur point d’abri pour la peur ».


 

Le comte de Chabot décrit les goûts de Louis XI pour la chasse, même lorsqu’il ne pouvait plus chasser : « Louis XI aima la chasse jusqu’à sa mort en 1483. Durant sa dernière maladie à Plessis-lez-Tour, il se divertissait à voir tuer dans ses appartements, par des chats et des petits chiens dressés à cette chasse, les plus gros rats qu’on pouvait lui procurer ».


 

Jacques du Fouilloux explique en 1561, dans son traité de chasse comment ils étaient choisis : « Comment on le doit dresser pour prendre renards, tessons (blaireaux) et leurs semblables. Il faut entendre que nous avons deux especes de bassetz, desquels nous diront la race estre  venuë des pays de Flandres et d’Artois ; dont les uns ont les jambes torses, et sont communément à court poil ; les autres ont les jambes droites, et sont volontiers à gros poil, comme les barbets. ».


Les tueries de rats sont devenues un sport en vogue, d’abord en Angleterre au 17ème siècle puis en France dés 1869 avec un premier concours initié par les Anglais venus s’installer à Boulogne-sur-Mer, en juillet 1870.

Selon la revue de La chasse illustrée de 1870, c’est combats de chiens contre des rats étaient si populaires qu’on installait un miroir sur le ring appelé ratodrome, afin que les spectateurs ne perdent rien du spectacle.
 

Les expositions canines étaient d’ailleurs agrémentées de concours de chiens ratiers. Le bouledogue français appelé à l’époque « Boule » se taillait la part du lion malgré le fait que ce ne soit pas un terrier.

En France malgré les interdictions ce type de massacre cruel d’animaux a persisté jusque dans les années 50, surtout dans le Nord où on se livrait également aux combats de coqs.


Il  ne faut pas confondre les terriers avec les bassets, même si souvent ils sont employés tout deux pour la chasse sous terre. Le basset a été créé à partir de sujets nés avec une achondroplasie (maladie congénitale de l’os donnant un raccourcissement des membres. Le tronc est de taille normale mais les membres sont courts : Basset-Hound à jambes torses ou Teckel à jambes droites) que l’on a fait reproduire entre eux pour fixer cette anomalie.


La croissance d’un chien peut être modifiée par différentes causes :
- Malnutrition chronique

- Parasitisme intestinal
- Anomalies génétiques dans la synthèse des cartilages et des os
- Dysfonctionnement de la production d’hormones, ce qui peut donner un nanisme harmonieux si c’est l’hypophyse, ou un nanisme disharmonieux s’il s’agit d’une hypothyroïdie
 - Traumatisme : coups, chutes accident







Il est probable que la miniaturisation de certaines races canines qui les éloigne beaucoup de la conformation de l’ancêtre sauvage, le loup, est due que ce soit chez les terriers ou d’autres races, au fait que l’homme a sélectionné les sujets qui en étaient atteints, puis les a fait reproduire pour parvenir à un type de nanisme harmonieux qui pouvait le servir (terriers) ou le divertir (compagnie).

LES TERRIERS

Airedale
Bedlington
Border Terrier
Fox Terrier à poil lisse
Fox terrier à poil dur
Glen of Imaal Terrier
Terrier Irlandais
Jagdterrier Allemand
Kerry Blue Terrier
Lakeland Terrier
Terrier de Manchester
Terrier Japonais
Soft Coated Wheaten Terrier
Terrier noir Russe
Terrier Gallois
Terrier Australien
Cairn Terrier
Terrier Tchèque
Dandie Dinmond Terrier
Terrier de Jack Russel
Terrier du Révérend Russel
Terrier de Norfolk
Terrier de Norwich
Terrier Ecossais
Terrier de Sealyham
Terrier de l’île de Skye
West Highland White Terrier, « Westie »
Staffordshire Terrier Américain
Terrier de Boston
Bull Terrier
Stafforshire Bull Terrier
Silky Terrier
Toy Terrier Noir et Feu
Terrier de Yorkshire



Le Fox-terrier

A poil lisse ou dur, il porte le nom de la proie qu’il poursuit, le renard (fox). Il a fallu lui donner de la vitesse en infusant du sang de Fox-hound ou de Beagle. Il apparaît officiellement en 1859.

Le Welsh terrier

Ce terrier Gallois aurait été créé par la famille Jones au XVIIIème siècle, dans les montagnes du Merionethshire et du Caernavonshire, des terriers noir et feu ou bleu et feu, spécialisés dans les chasses à la loutre, au renard, au blaireau. Le club de race est créé en 1885 et la race reconnue par le Kennel Club l'année suivante. Un poil dur "fil de fer" très serré, une taille de moins de 39 cm pour un poids moyen de 9 kg.


Le Norwich terrier

Un petit diable qui est né dans la région de Cambridge. On le doit à Franck Roughrider Jones. Il fut reconnu par le Kennel Club en 1932 avec les oreilles droites, celui à oreilles basses deviendra le Norfolk terrier. Un poil « fil de fer » et une taille de 26 cm environ.


Le Soft Coated Wheaten Terrier

Son nom signifie terrier à poil doux couleur des blés. Il est né dans le sud de l'Irlande, avec un club créé dans son pays en 1934. Il sera reconnu par la Kennel Club Irlandais en 1934, par les anglais en 1943, aux USA en 1973. Il peut être présenté avec son pelage qui va du froment clair au roux doré, soit non trimmé "naturel", soit trimmé; on remarquera qu'il va naître brun avant de devenir blond. Une taille d'environ 47 cm pour un poids de 16 kg environ.

 

 Le Cesky terrier

Ce terrier Tchécoslovaque est créé vers 1940 en Bohème, par Frantisek Horak, en croisant le Scottish et le Seayham. Il sera reconnu par la FCI en 1963. Une taille de 33 cm pour un poids d’environ 7 kg. Le pelage est gris, marron, argenté. Il porte barbiche et moustache.

 


Le Sealyham terrier

Il porte le nom d’un château dans le pays de Galles, sa robe est longue, rude et sèche et son poids ne dépasse pas 9 kg.

Australian terrier

Un australien de la région de Melbourne, fait à partir des premiers terriers importés. Au début on le nommait Black and Tan terrier. Le club de race est créé en 1889. Le Kennel Club anglais l'admettra en 1933. Bon chasseur, c'est un chien très vivant de de 25 cm environ pour un poids moyen de 6 kg.

Le Skye terrier

Il est décrit par le Dr Caïus en 1570 ainsi que par un voyageur qui visite l'île de Skye, dans l'archipel des Hébrides à l'ouest de l'Ecosse, en 1740. On lui doit sa poularité en Angleterre grâce à un chien nommé Bobby, qui devint un symbole de fidélité en allant chaque jour sur la tombe de son maître durant 10 ans. La devise du club écossais pour la race est "Wha dour meddle wi'me?" (qui veut frayer avec moi?). Une taille de 25 cm, un corps allongé, un poil abondant

 

Le Scottish terrier

Encore un écossais comme le York, il serait le produit du Cairn terrier avec l’Aberdeen terrier. Il a été popularisé par le dessinateur Rab avec son compère le Fox terrier pour faire Ric et Rac. Les amateurs de whisky connaissent également le Scottish que l’on retrouve sur l’étiquette en compagnie d'un Westie, du « black and White ».



Le West Highland White terrier

C’est le Westie, un ancien habitant des Highlands en Ecosse. On dit que le colonel Malcom Poltalloch tira par inadvertance sur son terrier roux à la chasse, le confondant avec un renard, après cet accident il exigea que ses terriers soient blancs. Il prit son nom à l'exposition d'Edimbourg en 1904. E. Landseer le représente dans une peinture nommée "Dignity and Impudence" en 1839.

Le Jagdterrier
 
Une race allemande, fait en Bavière à partir du Welsh terrier, du Fox terrier, du Old english broken terrier, du teckel et du Pinscher, grâce au Dr Lachner. C'est surtout un chien de chasse pourvu d'un tempérament très fougueux, à ne pas conseiller en appartement. Une taille de 35 cm pour un poids de 9 kg environ.

L’English toy terrier

Un cousin très proche du Yorkshire qui est né également dans la vallée de la Clyde. Il doit son apparence de pinscher à ses ancêtres lévriers italiens qui furent croisés avec les chiens locaux. La race a souffert de sa miniaturisation. Il prend son nom en 1962. Une taille de 25 à 30 cm pour un poids 3 kg en moyenne.
 

Le Border terrier

Comme son nom l'indique c'est un chien originaire de la frontière entre l'Ecosse et l'Angleterre. Dans ses origines on retrouve l'ancien Bedlington, le Lakeland et le Dandie Dinmont. Le club est créé en 1920, et la race reconnue l'année suivante par le Kennel Club. Très vif, petite taille, peu de toilettage.


Le Cairn terrier
  

Il porte le nom de ces monticules de pierres ( Cairns) que les Celtes mettaient au-dessus de leurs morts en Ecosse, et où il aimait chasser les lapins. Une taille de 28  à 31 cm pour un poids de 6 à 8 kg 
Rustique, vif et remuant, il s'adapte à tout et sa fourrure s'entretient facilement d'un simple coup de brosse.

Manchester terrier

 

Issu de Manchester dans les Midlands à partir du veux terrier noir et feu, il fut un coureur chasseur de lapin en concours ou tueur de rat. Billy réussit à occire 100 rats en 6 minutes et 13 secondes, lors d’un « rat killing ». Une taille de 40 cm, un poil serré lisse, court et brillant, noir et feu.

 

Le Fox terrier

 

Il est issu du vieux terrier anglais noir et feu et du blanc. Les premiers sujets apparaissent vers 1860, il s’agit de Old Jock, Old Trap, Joe, Nettle, Tartar. Il sera présenté en exposition en 1863 à Birmingham et le club de race créé en 1876. Reconnu par le Kennel Club en 1876. Un véritable chasseur (Fox= renard) pour le sanglier ou pour la chasse sous terre. Beaucoup de tempérament dans une taille de 39 cm pour 8 kg, avec un poil dur ou lisse ou le blanc domine.

 

Boston terrier

 

Un américain de type bull miniature. La race démarre à Boston à partir de Judge, mi-terrier mi-bouledogue en 1865. Le standard date de 1892 et il est reconnu par l’American Kennel Club en 1893. Un poids qui peut aller de 7 kg à 11 kg, un poil lisse sans entretien, une queue en tire-bouchon.

 

Le Bedlington terrier

 

Il porte le nom du village de Bedlington dans le nord de l’Angleterre, on commença par l’appeler « chien des pauvres » ou chien des bohémiens ». Les mineurs vont le croiser avec le lévrier, le Dandie Dinmont, le Border terrier, l’Otterhound. Le Kennel club reconnait la race en 1873 et le club de race est créé en 1877. Son toilettage lui donne une forme de mouton caractéristique, grâce à un poil épais et feutré, bleu, marron ou sable.

Une taille de 40 cm environ pour un poids de 9kg.


Le teckel

Son nom allemand est Dachs hund (chasseur de blaireau). Un basset fait au départ à partir du terrier, du Pinscher, du Schnauzer nain. Le poil long étant donné par l’épagneul allemand à la maison royale de Bavière. Son standard date de 1879, le club de 1888. On le voit dans les expositions britanniques dès 1866. Ce vaillant petit chien a un groupe à lui tout seul à la FCI, le 4ème. On trouve 27 sous-variétés ce qui est exceptionnel dans les races canines, selon la taille (standard, nain, kaninchen) ; selon le poil (ras, dur, long) ; selon la couleur.  Aussi bien chien de compagnie que chien de chasse sous terre, broussailleur ou « chien de rouge » pour la recherche en pistage du grand gibier blessé.

 


Airedale terrier

Le plus grand des terriers est originaire de la vallée de l'Aire, c'est un chasseur de loutre au départ, fait à partir de l'Otterhound et de terriers à poil ras. Au début il était nommé Waterside terrier ou Bingley terrier, il prendra son nouveau nom en 1879 et sera reconnu par le Kennel club en 1886.
Chien de guerre dés la première guerre mondiale, aussi bien en Angleterre qu'en Allemagne avant la création du berger allemand. Il reste un excellent chasseur et chien d'utilité, certains sujets se sont distingués en épreuve de défense au championnat du monde RCI. Une taille de 60 cm, un poil dur "fil de fer". 
   
 


 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.