Accueil   Présentation   L'auteur   Photos/Vidéos   Livre d'or   FAQ   Nous contacter  
 

   Votre panier
  Actuellement 0 Produit(s)
  Les articles
  Articles Divers
  Ethologue - Ethologie - Loup
  l'école du chiot
  Flair pistage et détection
  dessin et texte humoristique
  La méthode naturelle
  Le chien visiteur
  Les idées recues sur le chien
  Les troubles du comportement
  Mauvais traitement envers un animal
  l'obérythmée
  Races canines
  Témoignage
   Rechercher un article
 
  Actualités
  Les stages
  Notre élevage
  Boutique en ligne
  CD
  Livres
  Polos
  Stages
  Articles
  Compte client
    Page Facebook






Les articles : Articles Divers
CHIENS CELEBRES 24/06/2011 [Lu 655 fois]

Cerbère

Dans la mythologie grecque, ce monstre à 50 têtes gardait les portes de l’enfer. Souvent représenté sous forme d’un molosse avec 3 têtes et une queue de dragon, quelquefois avec sur le dos des têtes de serpents. Intraitable pour les vivants, les morts pouvaient le calmer en offrant un gâteau au miel.

Héraclès parvint à le vaincre par la force et Orphée en le charmant aux sons de sa lyre.

Cerbère vaincu par Héraclès 


Argos

Le chien d’Ulysse qui reconnut son maître après 20 ans d’absence, à son retour à Ithaque, avant de mourir. Le porcher Eumée son vieux serviteur ne l’avait pas reconnu et décrit : «  C’est là le chien d’Ulysse, mort depuis si longtemps loin de nos contrées. Que ne peux-tu voir cet animal tel qu’il était lorsqu’Ulysse le quitta pour partir à la guerre ! Tu l’eusses admiré. En vain fuyait dans les profondeurs de la forêt la bête sauvage qu’il avait aperçue ; avec quel flair qu’il retrouvait sa piste ! Maintenant il est sans forces ; son maître est mort sur une terre étrangère et les femmes indolentes n’ont plus aucun soin de cet animal. Tels sont les esclaves : dès que leur maître ne les commande plus, ils négligent leurs devoirs ».

 Ulysse reconnu par son chien Argos

Perite

Le chien d’Alexandre le grand, à qui son maître dédia une cité portant son nom.

 

Le chien de Saint Roch au début du XVIe siècle

Après avoir guéri de la peste un grand nombre de gens, il fut lui-même malade, craignant d’être contagieux pour les habitants de la ville de Plaisance (Italie du Nord), il vivait dans une cabane dans les bois. Le seigneur Gothard, grand chasseur, s’aperçut qu’un de ses chiens prenait régulièrement un morceau de pain et disparaissait. Il le fit suivre et trouva Saint Roch affaibli et couvert de plaies. Pour désigner deux amis inséparables on dit encore : « C’est Saint Roch et son chien ».

Histoire de Saint Roch, selon Jehan Phelipot (1494)

"Il perdit ses parents très jeune. Il vendit alors tous ses biens, distribua l'argent aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome. Lorsqu'il fut en Italie, il arriva dans la ville d'Agripendante. Or celle-ci était ravagée par une épidémie de peste.

Roch se mit à soigner les malades et à les guérir par le signe de la croix. De même fit-il à Césenne qui, par lui, fut délivrée de la peste. À Rome ensuite, un cardinal fut aussi guéri par lui. De nouveau, il repartit sur les routes. Il soigna encore les malades à Plaisance, mais là, il attrapa la maladie.

Il fut alors chassé par ceux qu'il avait guéris et grande réflexion dut-il faire sur la guérison véritable qui n'est pas celle du corps, mais de l'âme et sur le fait qu'à vouloir guérir les autres, on attrape leur maladie !

Il se réfugia dans la forêt. Pour apaiser sa fièvre et laver sa blessure, l'Ange du Seigneur fit jaillir une source.

Pour apaiser sa faim terrestre, le chien du seigneur voisin volait chaque jour un pain à son maître.

Le seigneur Gothard, attiré par le manège de son chien, le suivit et découvrit Roch au fond de sa retraite. Il se convertit, vendit ses biens et prit à son tour l'habit de pèlerin.

Puis l'Ange visita de nouveau Roch et lui dit : « Retourne en ton pays, car tu seras délivré et guéri de la pestilence dont tu es oppressé ».

Roch reprit le chemin de Montpellier. Refusant de dire son nom à quiconque et traversant une province en guerre, il fut appréhendé et jeté en prison où il demeura cinq années.

L'Ange le réconforta au moment de sa mort et une grande clarté inonda sa cellule. On trouva dans celle-ci une inscription en lettres d'or disant que tous ceux qui prieront le glorieux Saint Roch seront guéris de la peste.

On découvrit la croix rouge sur sa poitrine. Il fut enseveli solennellement. Depuis ce temps, dans toutes les provinces de France et d'Europe, le culte de Saint Roch s'est répandu et il fut longtemps le Saint le plus populaire dans les campagnes. »

 Saint Roch et son chien

Le chien de Marie-Antoinette

Lorsque la reine fut emprisonnée à la prison du Temple à la Conciergerie, elle était accompagnée, selon Nougaret : « d’un petit chien blanc à long poil, devenu jaunâtre par l’excès de la misère », après la mort de sa maîtresse sur l’échafaud, il se coucha à la porte de la prison et n’en bougea plus.

 

Le Dauphin dans sa prison du Temple avait également un chien nommé Coco

 

Le chien de Mozart

A son enterrement à Vienne, le 5 décembre 1791, il fut enterré avec le convoi des pauvres qui n’était suivi que par 5 personnes et son chien. La pluie survint et en arrivant au cimetière, seul le chien était présent…

 

Moustache, un Barbet chien de l’empire

Lors de l’expédition d’Egypte la garnison d’Alexandrie de l’armée napoléonienne fut sauvée grâce à Moustache qui prévint de l’assaut de l’ennemi.

Lors de la bataille d’Austerlitz, son régiment fut contraint de reculer devant les autrichiens, un soldat ennemi s’empara du drapeau, Moustache l’attaqua et rapporta celui-ci. Il fut décoré le soir même par le Maréchal Lannes. Moustache fut tué par un boulet de canon au siège de Badajoz, lors de la guerre d’Espagne en 1811.

 

Le chien du Louvre

Pendant les journées révolutionnaires de 1830, un ouvrier trouva la mort sur les barricades, il était accompagné d’un chien. Lors de l’enterrement il ne voulut pas quitter la tombe de son maître, dormant sur celle-ci en gémissant et un matin on le découvrit mort.

Casimir Delavigne écrivit :

« Passant, que ton front se découvre !

Là, plus d’un brave est endormi ;

Des fleurs pour le martyr du Louvre,

Un peu de pain pour son ami ».

 

Laika premier chien cosmonaute

Lancée dans le Spoutnik II en 1957, elle y trouva la mort. En 1959 il y eu Strielka (fléchette) et Bielka (écureuil) dans Spoutnik V, elles atterrirent vivantes. Le 9 mars 1961, c’et la chienne Tchernovchka qui fit une orbite cosmique.



 
Accueil  |  Contacts  |  Liens  |  Conditions générales de vente
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publié
Ce site est destiné à l'amélioration de la relation Homme / Chien et cela dans le respect de l'animal.

Les illustrations, les logos, les documents et le titre du site: "L'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle" sont soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle (copyright). Toute personne s'inspirant, ou utilisant ces derniers, s'expose à des poursuites judiciaires et au versement de dommages et intérêts ainsi que de frais de dépens. les personnes ou Associations qui désirent reproduire un des texte contenu dans le site, doivent en faire la demande écrite à l'auteur et s'engager à mentionner le nom de l'auteur ainsi que le titre complet du site. Ceux qui possèdent un site qui reproduit un des textes peuvent demander à établir un lien avec ce site, celui-ci sera accordé après contrôle du Webmaster et de l'auteur.